Le centre Aqua'val de la Communauté de Communes de la Vallée de Clisson

De Anne-Sophie Montigny
Aller à : navigation, rechercher

Sommaire

Mission

Le problème : Une fréquentation fluctuante en période tout public.

La problématique du projet : Comment améliorer la fréquentation de la piscine Aqua'val en période tout public ?

Pour ce projet, j'ai travaillé avec la directrice de la piscine Aqua'val, Agnès Munier, et la responsable de la communication de la Communauté de communes de la Vallée de Clisson, Anne Remaud.

Analyse interne

L’analyse interne permet de percevoir l’équipement dans son ensemble comme dans ses moindres détails. Pour comprendre le cadre de création d’un équipement, il faut le considérer dans son environnement. Pour la piscine Aqua’val, il s’agit tout d’abord d’analyser la Communauté de Communes de la Vallée de Clisson, puisque c’est par cette collectivité que le projet est né. L’étude interne concerne à la fois tous les facteurs démographiques et géographiques mais également le contexte économique, politique et touristique, influençant la gestion d’Aqua’val. Dans un second temps, l’analyse interne s’attache à reprendre de manière très approfondie toutes les données endogènes de la piscine Aqua’val. Tous les facteurs financiers, organisationnels, matériels, humains font parties de l’identité de la piscine.

Communauté de Communes de la Vallée de Clisson

Identité

Situation démographiques et géographiques

La Communauté de Communes de la Vallée de Clisson est un Etablissement Public de Coopération Intercommunale, composé de 12 communes membres. Les 12 communes membres sont Aigrefeuille-sur-Maine, Boussay, Clisson, Gétigné, Gorges, La Planche, Maisdon-sur-Sèvre, Monnières, Remouillé, Saint-Hilaire-de-Clisson, Saint-Lumine-de-Clisson et Vieillevigne. La population représente 34449 habitants (pour la population municipale, c’est-à-dire dont la résidence principale est dans le territoire de la Communauté de Communes). Le territoire s’étend sur 25354 hectares. Les méthodes de recensement de la population ont changé en 2004. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, 1/5ème des communes sont enquêtés chaque année. Au bout du cycle de 5 ans, toutes les communes ont été recensées. Les chiffres de population sont donc mis a jour tous les ans. L’année de référence pour chaque recensement est l’année médiane du cycle, c’est-à-dire que pour 2007, la cycle a débuté en 2005 et s’est achevé en 2009. Les résultats sont publiés fin 2009.

Répartition de la population par commune

On constate que 4 communes sont en dessous de 2000 habitants, 4 également sont entre 2297 et 2734 habitants, 3 autres entre 3325 et 3794 habitants, et que Clisson représente 6691 habitants. Les statistiques de population définies par l’INSEE sont accessibles sur le site www.statistiques-locales.insee.fr. Elles sont basées sur le recencement des personnes de 15 ans et plus. Les recencés sont classés dans huit catégories socioprofessionnelles (CSP) : Agriculteur – exploitant, artisan - commerçant, cadre, employé, ouvrier, profession intermédiaire (santé, enseignement, administration, technicien...), retraité et sans activité (y compris les étudiants). Pour la CCVC, il y a eu 26084 personnes de 15 ans et plus classées dans les différentes CSP. Le reste de la population est représentée par les moins de 15 ans.

Répartition des CSP en 2007
Répartition des CSP en 2007

Les données INSEE fournissent également les chiffres de population de moins de 20 ans (27,9%) la part des 60 ans et plus (17,1%) et la part des 75 ans et plus (6,75%). On constate que la part des employés, des ouvriers et des retraités est très importante tout comme la population des moins de 15 ans. Ces catégories sont donc à prendre en considération dans la communication et les animations à mettre en place par la piscine. Ces informations seront à croiser avec les résultats de l’enquête de satisfaction.

Développement touristique

Le territoire de la CCVC est un territoire assez riche en terme d’offre touristique. Le patrimoine culturel et naturel y est développé grâce au vignoble et aux lieux historiques de Clisson et Gétigné. De plus, des manifestations et des visites guidées sont proposées en particulier entre avril et octobre, période de fréquentation touristique la plus importante. La fréquentation est très développée en septembre car beaucoup d'événementiels sont programmés durant les week-ends. Parmi les manifestations organisées dans l’année, on peut citer la Saint-Valentin (du 12 au 14 février), les scènes nomades (du 11 avril au 4 septembre), Montmartre à Clisson (5 et 6 juin), Hellfest (18, 19 et 20 juin), le bossu au château (25-26 juin et 2-3 juillet), les italiennes (10 et 11 juillet), le festival de Cugand (du 19 au 22 août), Randissimo ! (11 et 12 septembre), les journées du patrimoine (18 et 19 septembre) ou encore la nuit des fées (25 et 26 septembre). Les structures d’accueil sur le territoire de la CCVC sont importantes. On trouve un camping (le camping du moulin), 2 villages de vacances (un à Gétigné et un à Clisson), 3 hôtels à Clisson (dont un 3 étoiles qui doit ouvrir en mai 2010), des locations de gîte et surtout beaucoup de chambres d'hôtes. La provenance des touristes est principalement les Pays de la Loire, quel que soit le moment de l’année. En ce qui concerne les week-ends et les fréquentations sur une semaine, les touristes viennent plutôt du grand ouest.

Demandes par région de janvier à septembre 2009
Demandes par région de janvier à septembre 2009

De manière plus précise, les touristes des Pays de la Loire viennent majoritairement de Loire Atlantique (à 79,50%).

Demandes des Pays de la Loire de janvier à septembre 2009
Demandes des Pays de la Loire de janvier à septembre 2009

Les touristes d'avril, mai, juin et septembre viennent plutôt sur des courts séjours (2-3-4 jours). Tandis qu'en été ils viennent majoritairement pour une semaine ou un peu plus. Clisson et la CCVC sont plutôt des destinations de personnes qui voyagent en couple (seniors, jeunes sans enfants, couples dont les enfants ne partent plus en vacances avec eux). La catégorie famille touche un peu moins le territoire que les personnes en couple car les familles sont plutôt attirées par le littoral. C'est pourquoi, la météo touche la fréquentation touristique car lorsqu'il fait beau les gens vont davantage sur la côte. En général, la demande touristique est centrée sur les visites du vignoble cependant il arrive que pendant les petites vacances, il y ait des demandes de familles en ce qui concerne les visites guidées à faire avec les enfants.

Développement économique

Il existe 17 zones d’activité sur le territoire de la CCVC, soit au minimum une zone par commune. Le service du développement économique de la CCVC a pour vocation de favoriser l’installation d’entreprises sur le territoire. Il propose des parcelles aux entreprises qui souhaitent s’implanter selon leurs besoins et leur secteur d’activité. On dénombre trois principaux secteurs d’activité : industriel, commercial ou artisanal. Par exemple, la ZAC Tabari a plus une vocation industrielle tandis que la zone de Monnières a davantage une vocation artisanale. On trouve 5 ZAC industrielles sur le territoire de la CCVC : Vieillevigne, Clisson-Tabari, La Planche, Gétigné et Saint-Hilaire. Ces zones sont plus étendues que les zones artisanales puisque les industries ont besoin de parcelles plus grandes pour leur activité. La CCVC compte environ 1500 entreprises, ce qui est un chiffre important pour un territoire de 34449 habitants. Le territoire est dynamique car il attire de plus en plus de créateurs d’entreprise. De plus, la richesse et la diversité du territoire résident dans le fait qu’il n’y a jamais existé de spécificité sectorielle, c’est-à-dire que le territoire ne possède pas une image marquée comme pourrait l’être par exemple Cholet par le textile. Sur la CCVC, tous les types de filières économiques sont représentés. Les principales sont : la menuiserie industrielle et le travail du bois, l’industrie du carton et de l’emballage, le bâtiment et les travaux publics, les constructions métalliques et l’industrie nautique. Le territoire de la CCVC présente un potentiel de développement économique important symbolisé par le grand nombre d’entreprises implantées. Ce dynamisme entraine à la fois une augmentation de la population, attirée par les emplois, et répond aux besoins des habitants en termes de biens et services.

Le pôle enfance-jeunesse

Les premières actions en faveur de l'enfance jeunesse sont lancées depuis 1993, mais c'est à partir de 2000 que la compétence s'est réellement développée. Pour la jeunesse (12-18ans), deux associations collaborent avec la CCVC. Elles sont liées dans le cadre d'un marché public élaboré pour 4 ans. Ce contrat définit le cahier des charges, les commandes et les choix politiques à suivre. Les objectifs de la politique jeunesse de la CCVC sont :

  • Favoriser l'implication et l'investissement des jeunes sur des projets les concernant.
  • Offrir un lieu d'accueil et d'écoute aux jeunes de plus de 12 ans de la CCVC basé sur des règles de vie collective respectant chaque individu.
  • Offrir à tous les jeunes des moments privilégiés de loisirs, de découverte et de détente.
  • Développer l'autonomie de tous les participants.
  • Encadrer l'apprentissage à la citoyenneté et à la solidarité.
  • Aider les jeunes à conduire et réaliser des projets.
  • Favoriser l'ouverture à l'autre et à la découverte de la différence.
  • Favoriser l'ouverture de l'espace-jeune sur l'extérieur;
  • Favoriser la mise en place d'actions intergénérationnelles.
  • Assurer un suivi relationnel avec les différents partenaires locaux (associations, centres culturels…)
  • Assurer une démarche de prévention des "conduites à risque".

Les deux associations contractantes sont animaje, qui regroupe 8 communes (Maisdon, Monnières, St-Lumine, Gorges, Clisson, St Hilaire, Gétigné et Boussay), et ifac qui regroupe 4 communes (Aigrefeuille, Remouillé, La Planche, Vieillevigne). Les missions demandées sont :

  • Assurer l'accueil dans les espaces-jeunes du secteur et réaliser un travail d'écoute auprès des jeunes de la Vallée de Clisson.
  • Impulser l'organisation d'animations de proximité et sorties en partenariat avec les jeunes.
  • Organiser des séjours ouverts à tous les jeunes de la Vallée de Clisson.
  • Favoriser l'émergence de projets jeunes.

Il y a un espace jeune par commune. C'est un lieu d'accueil, d'écoute, où les jeunes peuvent participer à des activités, ou monter un projet. Dans chaque centre un animateur professionnel est présent pour répondre aux attentes des jeunes. En période scolaire, l'espace jeune est ouvert le mercredi et le samedi après midi, ainsi que le vendredi soir. Pendant les vacances, les locaux sont ouverts du lundi au vendredi après midi. Cependant, il y a possibilité d'ouvrir les locaux le matin si les activités programmées le nécessitent. Pour l'enfance, la compétence a été redéfinie en 2008. La CCVC a pris en charge l'accueil des loisirs de 3 à 12 ans (anciennement centres aérés). La CCVC finance 9 centres de loisirs, dont 8 sont en gestion associative et un est en régie municipale (Clisson). Différents projets ont été menés afin de permettre un travail en réseau avec les loisirs. C'est notamment suite au projet d'établissement de la piscine que cette volonté d'échanges entre les acteurs du territoire s'est concrétisée.

Deux grandes actions jeunesse sont en cours de réalisation :

  • Une cession de formation de surveillant de baignade a été lancée cette année. Cette formation a pour objectifs de former les animateurs loisir à la surveillance de baignade afin de mieux appréhender les sorties à la mer ou à la piscine avec les loisirs. L'enfance-jeunesse et les membres de la piscine Aqua'val ont également souhaité que cette formation de proximité favorise les échanges.
  • La journée clôture d'été des loisirs, aura lieu le 27 août 2010 à la piscine. Organisée sur toute une journée, les jeunes pourront s'approprier ce lieu de proximité. Des expositions sur les centres jeunesse et des animations seront mises en place toute la journée. A partir de 17h, la piscine sera fermée au public pour que les jeunes profitent pleinement du lieu. Ils auront la possibilité de faire des grillades et d'organiser des concerts. Cette animation permettra de créer un lieu de convivialité et d'échanges.

Fonctionnement et missions de la CCVC

La CCVC a été créée afin de renforcer les capacités d’action sur le territoire. Les communes membres ont choisi de développer certaines compétences en commun tout en conservant leur autonomie. Une mutualisation des moyens et des compétences est l’outil le plus efficace pour élaborer un projet commun de développement et d’aménagement de l’espace. Les compétences exercées par la CCVC sont l’administration générale, l’aménagement du territoire, l’animation enfance jeunesse, le développement économique, l’environnement, la piscine Aqua’val, le patrimoine, la sécurité incendie, le tourisme, la voirie, les systèmes d’information géographique, le transport à la demande.

Les élus

Fonctionnement de la CCVC

Le maire des communes membres de la CCVC fait partie du Conseil des Maires. Il est présidé par Jean-Yves Templier, Maire d’Aigrefeuille sur Maine. Le Conseil constitue la première étape de validation des projets avant le passage en Conseil Communautaire. Le Conseil se réunit une fois par semaine environ.

Le Conseil Communautaire est constitué de 38 membres élus par les 12 conseils municipaux. Il est présidé par Jean-Yves Templier, élu lors du premier Conseil Communautaire. Une fois par mois environ, le Conseil se réunit pour voter les budgets et décider des grands projets à mener pour le développement de la CCVC.

Afin de maintenir les liens entre communes et communauté de communes, 8 commissions ont été constituées. Elles sont animées par un maire, vice-président de la communauté de communes. Les 8 commissions ont pour thème : l’aménagement du territoire, les finances, le développement économique, le tourisme, l’environnement, le patrimoine-la voirie-la sécurité incendie-le SIG, l’enfance jeunesse-piscine Aqua’val et la communication. Les différentes commissions sont composées de 12 conseillers municipaux titulaires et de 12 suppléants. Plusieurs fois par an, les 12 maires se réunissent pour réfléchir sur les thématiques communautaires.

Elus-interne.jpg

Les professionnels de la CCVC

Pour exercer toutes les missions qui lui sont confiées, la Communauté de Communes emploie 55 professionnels qui travaillent en étroite collaboration avec les élus du territoire.

schéma de fonctionnement de la CCVC

La piscine Aqua’val

Le contexte de création

La piscine a été construite en 2001 pour améliorer l’ancienne piscine de Clisson composée des deux bassins extérieurs. L’ajout du bassin intérieur permet ainsi d’accueillir le public toute l’année. Les objectifs de création étaient de trois ordres :

  • Accueillir tous les scolaires de la CCVC afin de permettre aux enfants de savoir nager avant l’entrée au collège.
  • Accueillir le public de la CCVC.
  • Proposer des cours en régie directe.

La piscine a donc été créée pour offrir aux habitants de la CCVC un équipement sportif adapté à la fois à l’apprentissage et au loisir.

Les trois M (Men, Material, Money)

Les équipements

Les bassins couverts

Il y a un bassin mixte sport – loisir composé de 2 espaces séparés par un mur partiel : un espace sportif de 187,50 m² de 3 lignes d’eau, de profondeur 1,80 aux plots de départ et 1,10 m côté ouest, ainsi qu’un espace ludique de 187,50m² composé d’un accès en pente douce et d’un accès par marche (de 0,80 m à 1,10 m), une banquette à bulles, deux canons à eau et une cascade. La piscine Aqua’val dispose également d’une pataugeoire de 30m², de profondeur de 0,20 m à 0,35m, et d’un spa de 7 m².

Les bassins de plein air

Le bassin de plein air est composé : D’un bassin carré d’apprentissage d’une largeur 15 m pour une longueur de 15 m, soit une superficie de 225 m². La profondeur maximale est de 95 cm. D’un bassin rectangulaire d’une largeur 15 m pour une longueur de 25 mètres, soit une superficie 375 m². La profondeur s’échelonne de 130 cm à 165 cm en pente régulière. Depuis 2004, le piscine dispose d’un sauna 10 places, installé près de la pataugeoire. La fréquentation maximale autorisée ou Fréquentation Maximale Instantanée (FMI) est basée sur la surface d’eau. Pour Aqua’val la FMI est définie à partir de la surface totale des bassins (extérieurs comme intérieur). Elle atteint donc 500 personnes. Lorsque la FMI est atteinte ou proche d’être atteinte, la direction peut choisir de bloquer l’accès des bassins au public.

Plan des équipements de la piscine Aqua'val

Le personnel

La piscine Aqua’val regroupe 15 agents.

Pour l’accueil et l’entretien, il y a 5 agents. Chacun possède une mission principale en plus de son travail d’accueil des usagers et d’entretien des locaux : Chantal Sécher gère l’animation, Paulette Jan l’hygiène et la gestion des stocks, Brigitte Bossard la communication interne, Brigitte Rautureau la communication externe et Catherine Ragué la sécurité.

Pour la partie technique, il y a 2 agents de maintenance, chacun étant spécialisé dans une branche : Cyrille Drouin et Jérémy Erceau en électricité et Véronique Vilmant en entretien hygiène.

Pour les bassins, il y a 4 agents BEESAN (brevet d'Etat d'éducateur sportif du 1° degré des activités de la natation). Ce brevet permet à son titulaire : d'enseigner la natation et l’option choisie durant sa formation, d'entraîner à la compétition dans l’option choisie durant sa formation, de surveiller les piscines, les baignades ou les plans d'eau aménagés, d'animer les piscines, les baignades ou les plans d'eau aménagés. Le titulaire porte le titre de maître nageur sauveteur (MNS). En plus de toutes ces missions, chaque MNS est référent dans une mission définie. Christophe Ganne gère l’hygiène et la sécurité, Marina Lefriche l’animation, Emmanuel Corbin les scolaires et Coralie Gicquel la communication interne.

Enfin, la piscine est gérée par une directrice Agnès Munier et un adjoint, MNS et chef de bassin, Cédric Coulon. Marie Picherit est assistante à mi-temps. Elle travaille principalement au siège mais elle assure des missions pour la piscine et intègre le site un après-midi par semaine.

Le budget

Chaque année le budget est modifié, en considérant que les frais de fonctionnement sont assez importants compte tenu des dépenses en eau, gaz et électricité (environ 16% des dépenses).

Budget interne.jpg

Accessibilité

Analyse isochrone et qualité de déplacement

La piscine de Clisson est un équipement intercommunal, destiné à l’usage des habitants de la Communauté de Commune de la Vallée de Clisson. Il faut donc étudier l’accessibilité à la piscine pour chaque commune, en termes d’analyse isochrone (temps et kilomètres d’accès à la piscine au départ des différentes communes de la CCVC), de qualité de déplacement et de transport. L’analyse isochrone s’étend également aux communes hors CCVC dont les habitants pourraient être également usagers de la piscine. Ces communes seront déterminées en fonction de la zone de chalandise définie par l’analyse isochrone. Pour toutes les analyses isochrones faites dans ce rapport, les itinéraires ont été calculés sur google map.

Récapitulatif de l'analyse isochrone autour de la commune de Clisson

Pour les communes de la CCVC, on constate une distance de moins de 10 km pour 6 communes : Gorges, Gétigné, Maisdon, Monnières, Saint-Hilaire et Saint Lumine. Cette faible distance représente un atout considérable pour l’accès de la piscine. Trois communes sont situées entre 10 et 12 km. Il s’agit de Remouillé, Boussay et Aigrefeuille. Cette distance reste raisonnable notamment en terme de temps, environ 15 minutes. Enfin, deux communes sont à une distance d’environ 20 km, La Planche et Vieillevigne. Il me semble que ces deux villes sont hors d’atteinte compte tenu de cette distance trop importante. D’autant plus que nous verrons que La Planche et Vieillevigne sont bien plus près de la piscine de Montaigu.

Isochrone2 interne.jpg

Concernant la qualité de déplacement, nous considérons comme un bon accès, un déplacement sur des routes principales et ne nécessitant que peu de changements de route. Un accès moyen est principalement dû à des routes secondaires. Tandis qu’un mauvais accès se caractérise par de nombreux changements de route et des routes secondaires. On remarque un bon accès pour Aigrefeuille, Gétigné, Gorges, Boussay et St-Lumine. Remouillé et St Hilaire disposent d’un accès moyen du fait de routes secondaires (il faut 9min pour parcourir les 4,4km entre St Hilaire et Clisson alors qu’entre St Lumine et Clisson il ne faut que 8min pour parcourir 5,3km). Maisdon, Monnières et Vieillevigne sont également situées sur des routes secondaires. Enfin, la route la moins bonne est celle menant à La Planche, ce qui ne fait que confirmer l’accès défavorable de cette ville. À la lumière de cette analyse isochrone, nous pouvons considérer que la zone de chalandise est de 15min (soit un maximum de 12km environ). C’est le temps maximum que les usagers peuvent consacrer au trajet entre la piscine et chez eux. En admettant cette zone de chalandise, nous pouvons imaginer que les habitants des communes situées dans un rayon de 12 km fréquentent également la piscine Aqua’val. Analysons les communes concernées.

Récapitulatif du temps, de la distance et de la qualité de déplacement entre Clisson et les villes à potentiel de développement
Distance - temps entre les communes hors CCVC et Clisson

Considérant cette règle de chalandise , les villes concernées sont Cugand, La Bernardière, La Bruffière, Mouzillon, Le Pallet, Saint-Crespin et Vallet. Cinq communes possèdent un accès de bonne qualité à la ville de Clisson, Cugand, La Bernardière, Mouzillon et Vallet. La Bruffière est à mi-chemin entre Clisson et Montaigu soit à 11,4km de Clisson et 10,8km de Montaigu. Le Pallet et Saint Crespin sont situées sur des accès de moyenne qualité due à des routes secondaires. Cependant, il faut bien considérer que Le Pallet, Mouzillon, Vallet, La Bruffière, Cugand et La Bernardière font parties d’une Communauté de communes (soit le syndicat mixte Montaigu-Rocheservière, soit la Communauté de communes de Vallet). Cette donnée peut influencer les choix stratégiques de communication. Effectivement des questions se posent sur les méthodes de communication à mettre en place. Faut-il ou non, diffuser dans d’autres communautés de communes ? Par ailleurs, une commune se situe à plus de 12km mais peut présenter un potentiel de développement. Il s’agit de la commune de Torfou. Elle se situe à 13,6km mais l’axe de déplacement est plutôt bon et le temps de trajet est de 15 minutes. On constate qu’elle est à la même distance temps de Mortagne sur Sèvre, qui possède également une piscine. Torfou est donc une commune accessible mais pour laquelle il est indispensable de développer une communication importante pour inciter les habitants à fréquenter la piscine Aqua’val.

Transports en commun

La Communauté de communes de la vallée de Clisson possède peu de gares desservies, Clisson, Boussay et Gorges. J’ai récapitulé dans deux tableaux les horaires des ter de la ligne 4 Nantes - Cholet, passant dans des gares de la CCVC et à proximité de la CCVC, dont les habitants sont susceptibles d’être utilisateurs de la piscine Aqua’val.

Ter cholet-Nte interne.jpg
Ter Nte-cholet interne.jpg







Les horaires d’ouverture de la piscine en période scolaire sont les suivants :

  • Lundi : 10h – 13h30
  • Mardi : 17h30 – 21h
  • Mercredi : 14h30 – 18h30
  • Jeudi : 19h – 20h30
  • Vendredi : 12h – 13h30 / 17h30 – 21h
  • Samedi : 15h – 18h
  • Dimanche : 9h30-12h30

En comparant ces deux tableaux avec les horaires d’ouverture de la piscine en « tout public » il semble qu’il n’existe aucune concordance. Avec l’arrivée du tram-train, les allers-retours vont augmenter alors il est possible que Clisson soit mieux desservie. Cependant, les communes de la CCVC ne seront pas desservies à l’exception de Clisson. L’accès par le train pour les habitants de la CCVC reste donc limité.

En ce qui concerne les cars, la région Pays de la Loire a mis en place des lignes. Le bus Lila n°4 effectue le trajet Gétigné/Clisson – Nantes en passant par Aigrefeuille, Maisdon, Remouillé, Saint-Lumine, Gorges, Clisson et Gétigné. Il existe 3 arrêts à Clisson dont un devant Intermarché à quelques minutes à pied de la piscine Aqua’val. Il y a 4 arrêts à Aigrefeuille, 3 à Gétigné, 2 à Saint-Lumine, 1 à Maisdon et 1 à Remouillé.

Horaires Lila Gétigné-Clisson/Nantes
Horaires Lila Clisson/Nantes-Gétigné



En étudiant ces deux tableaux, on constate qu’il y a un nombre restreint de cars qui dessert les communes de la CCVC. Les horaires de passage ne correspondent pas du tout avec les heures d’ouverture tout public de la piscine.

Pistes cyclables

L’accès à la piscine en vélo est facilité par la mise en place d’une piste cyclable dans Clisson. Néanmoins, une grande partie de cette piste est marquée sur la voie de circulation et donc non sécurisée. Seule la partie passant devant la piscine est sécurisée puisque la piste cyclable est sur le trottoir.

Stationnement et emplacements réservés

La piscine Aqua’val disposent de 2 parkings partagés avec 4 autres établissements : la Maison de l’enfance, la crèche 1 2 3 Ménestrels, le Collège Cacault et l’école Jacques Prévert. Le premier parking est situé au nord juste devant l’entrée de la piscine et le second est placé à l’ouest près de la crèche. Le premier parking possède 56 places (auxquelles s’ajoutent 2 arrêts minutes) et le second 28 places, soit un total de 84 places. Juste à la sortie du patio, il y a 2 emplacements réservés aux handicapés. Deux passages cloutés desservent la piscine. Il y a également un emplacement réservé aux cars scolaires et des abribus. Enfin, il a un parking vélo non abrité de 31 places. Il semble que le nombre de places soit un peu juste compte tenu du nombre d’établissements que les parkings desservent. Certaines heures sont particulièrement fréquentées notamment le matin vers 8h30-8h45 (début des cours et de l’école) et vers 16h30. Certains soirs, notamment le mercredi, au moment des cours d’aquagym, les parkings sont complets. Par ailleurs, en période estivale le nombre de places est clairement insuffisant.

Conclusion

Pour ce qui est de l’accessibilité à la piscine Aqua’val, on peut dire qu’elle n’est pas facilitée par les transports en commun ni par les structures (routes, parkings, pistes cyclables). Cependant l’aménagement des routes et le développement des transports n’étant pas du ressort de la Communauté de communes de la Vallée de Clisson, elle ne pourra effectuer aucun changement lourd. Il pourrait néanmoins être intéressant de réfléchir à la mise en place d’une navette le mercredi après midi et le samedi après midi pour permettre aux jeunes et aux personnes sans véhicule de venir à la piscine.

Cours et chiffres des inscriptions 2009 - 2010

En plus de proposer des cours à tous les primaires de la Communauté de communes de la Vallée de Clisson, la piscine Aqua’val met en place de nombreux cours ouverts au public.

Cours proposés à Aqua'val
Inscriptions par commune de la CCVC en 2009 - 2010
Répartition géographique des inscriptions 2009 - 2010
Total des inscriptions 2009 - 2010

































Les tarifs

En tout, les usagers ont le choix entre 20 tarifs différents, en sachant que le tarif 20 entrées non indiqué sur la plaquette est tout de même disponible à la vente.

Tarifs interne.jpg

Il y a trop de tarifs ce qui entraîne des difficultés pour les usagers à s’y retrouver et des complications à la caisse pour les agents d’accueil. Il faut comparer ces différents tarifs par rapport à la vente de cartes pour déterminer les tarifs les moins utilisés, que l’on pourrait supprimer. L’analyse des tarifs et les différentes modifications possibles ne peuvent être effectuées qu’en parallèle avec les tarifs pratiqués dans d’autres établissements. C’est pourquoi, la tarification des autres établissements sera étudiée de manière plus approfondie dans la partie analyse externe. Pour les tarifs activités, ils sont beaucoup plus simples car moins nombreux et quasiment identiques pour toutes les activités.


Tarifs activites interne.jpg

Créneaux d’occupation de la piscine

La piscine est occupée par les scolaires, par les cours et par le tout public. J’ai étudié l’amplitude horaire d’utilisation de la piscine afin de déterminer si elle est optimisée ou si d’autres créneaux pourraient être ouverts pour favoriser l’accueil des publics.

Activité, scolaires et tout public confondus, en période scolaire la piscine est ouverte selon les horaires suivants :

  • Lundi : 10h – 21h25
  • Mardi : 8h15 – 21h
  • Mercredi : 8h15 – 12h40 / 13h45 – 21h25
  • Jeudi : 8h15 – 13h / 13h45 – 21h40
  • Vendredi : 8h15 – 16h / 17h30 – 21h
  • Samedi : 9h45 – 12h40 / 14h – 18h
  • Dimanche : 9h30-12h30
créneaux d'occupation de la piscine

En observant le tableau d’occupation de la piscine, on constate qu’il y a une bonne optimisation puisque la piscine est ouverte tous les jours. De plus, elle est occupée assez tard, au minimum jusqu’à 21h en semaine et jusqu’à 21h40 le mercredi. Le matin, excepté le lundi, la piscine est ouverte à 8h15 pour accueillir les scolaires. Certains jours, il n’y a aucune interruption entre les activités, les scolaires et les ouvertures tout public. Le week-end, la piscine ouvre à 9h45 le samedi et à 9h30 le dimanche. Pour les ouvertures tout public, il n’y a pas beaucoup de possibilités d’agrandir ou de créer des créneaux supplémentaires. Il y a éventuellement une possibilité d’augmenter le créneau du samedi après-midi puisque pour l’instant la piscine ferme à 18h. On pourrait imaginer une ouverture le dimanche après-midi, mais l’expérience passée a démontré qu’il y avait en fait peu de fréquentation pendant ce créneau.

La fréquentation tout public depuis 2005

Frequentation interne.jpg

Entre 2005 et 2009, il y a des fluctuations de fréquentation du tout public. Il faut prendre en considération une année exceptionnelle. En effet, entre mi-mai et fin septembre 2006, le bassin intérieur était en travaux, ce qui peut expliquer la baisse de fréquentation de 9420 entrées. Les deux bassins extérieurs étaient néanmoins mis à disposition.

Pour les autres années, lorsque l’on étudie en détail les données de fréquentation, une grosse différence apparait entre les périodes de juin à septembre et le reste de l’année. Cette différence est bien sûr le résultat de la saisonnalité. En 2007, la fréquentation n’est pas aussi bonne qu’en 2005 (respectivement 48188 entrées pour 50889 en 2005) car l’été a été particulièrement mauvais. Cependant, on note une belle évolution de fréquentation sur l’ensemble de l’année (+16,36%). Les années suivantes, les entrées continuent d’augmenter dans une moindre mesure. Entre 2008 et 2009, l’augmentation tout public est de 7,49%, soit environ 3000 entrées supplémentaires en 2009. L’explication vient en partie du fait que l’été a été particulièrement favorable, la moitié de la fréquentation totale a été comptabilisée entre juin et septembre 2009. L’autre explication provient certainement des animations proposées cette année, notamment « fête ton anniversaire à la piscine » et de l’accueil des groupes.

La fréquentation du sauna a également augmenté entre 2005 et 2009. On constate qu’en hiver elle est plus importante qu’en été. On note un pique de baisse en juin, peut-être faudrait-il travailler plus sur la communication à cette période. D’octobre à avril, les entrées sont assez nombreuses en particulier en février - mars. En considérant la période estivale d’habitude moins propice au sauna, on remarque que les chiffres sont tout de même encourageants.

Taux d’occupation de la piscine en 2009

Plusieurs facteurs sont déterminants pour comprendre le taux d’occupation de la piscine mais une seule donnée représente la base de cette réflexion : le nombre d’entrées enregistrées chaque jour. Seul, le nombre d’entrées n’a pas vraiment de signification. Il prend tout son sens lorsqu’il est mis en perspective avec d’autres facteurs.

Nous allons étudier dans un premier temps le nombre d’entrées par mois pour mieux comprendre la fréquentation de la piscine Aqua’val. Puis dans un second temps, nous allons définir les taux d’occupation de la piscine par jour de la semaine. Pour déterminer les taux d’occupation nous allons utiliser une méthode précise. Tout d’abord, nous allons séparer les différentes périodes de l’année qui engendrent des changements dans les horaires d’ouverture de la piscine. Il y a donc la période scolaire, en moyenne 36 semaines, la période petites vacances, environ 5 semaines et la période grandes vacances, à peu près 9 semaines. Les 2 semaines restantes sont celles réservées à la vidange de fin d’année, il n’y a donc pas d’ouverture au public. Le nombre d’entrées est donc à mettre en relation avec ces différentes périodes mais aussi avec le nombre d’heures d’ouverture par jour. En effet, ce nombre est différent en fonction du jour de la semaine et de la période de l’année. Une fois toutes ces données acquises, nous pouvons déterminer le taux d’occupation par créneau horaire et le taux d’occupation par heure. Le taux d’occupation par créneau représente le passage enregistré à la piscine pendant toute la durée du créneau horaire tandis que le taux d’occupation par heure représente plus la concentration moyenne de public par heure.

Les documents suivants reprennent les différentes données permettant d’estimer le taux d’occupation de la piscine. Il y a tout d’abord un tableau avec le nombre d’entrées enregistrées par jour pour l’année 2009. Les jours bleutés représentent les petites vacances, les grandes vacances ou les jours fériés. Puis, un deuxième tableau récapitule les chiffres de fréquentation mois par mois et jour par jour, avec la moyenne de fréquentation par mois. On trouve également la moyenne par mois sans juillet et août puisque ce sont des mois de vacances, pendant lesquels les bassins extérieurs sont ouverts. Enfin, il y a les 3 tableaux récapitulatifs des différentes périodes de l’année et reprenant le nombre d’entrées et les deux taux, par créneau et par heure.



Les fréquentations par jour et par mois en 2009

Fréquentation par mois de janvier à mars 2009
Fréquentation par mois d'avril à juillet 2009
Fréquentation par mois d'août à octobre 2009
Fréquentation par mois de novembre à décembre 2009




Le total des fréquentations par mois et par jour en 2009

Total des fréquentations par mois et par jour en 2009



Les taux d'occupation

Taux de fréquentation en période scolaire
Taux de fréquentation en période petites vacances
Taux de fréquentation en période grandes vacances

Interprétations du taux d’occupation de la piscine

De manière générale, la fréquentation connait une grosse baisse entre septembre et janvier ne laissant que le mois d’octobre et les vacances de la Toussaint avec une fréquentation correcte, quasi-similaire à celle d’avril.

Pour la fréquentation à l’année, les meilleurs mois sont août, juillet et février. En ce qui concerne le jour de la semaine le plus fréquenté pendant l’année, il s’agit du mardi. Le jour enregistrant le moins d’entrées pendant l’année est le jeudi. Ce constat est identique que l’on compte ou non les deux mois de vacances d’été.

Pour la fréquentation détaillée mois par mois, on constate que les vacances jouent un rôle essentiel dans le nombre d’usagers. Pendant les grandes vacances, la fréquentation est la plus importante pendant le mois d’août. Le samedi est le jour le moins fréquenté en juillet, tandis que pour août, le jeudi est le jour enregistrant le moins d’entrées. En juillet et en août, le mercredi est le jour le plus fréquenté. En plus des vacances d’été, les vacances de février, de printemps et de la Toussaint ont un impact important sur la fréquentation des mois de février, avril et octobre. Pour les mois sans vacances, on se rend compte que le mois de juin est très bon en termes d’entrées par rapport aux autres mois sans vacances (janvier, mars, mai, septembre et novembre). On note néanmoins que les lundis connaissent une fréquentation assez faible tandis que les mercredis sont très bons. Le mois de mars est légèrement meilleur que le mois de mai, mois pendant lequel il y a trois jours fériés qui peuvent expliquer ce constat. De septembre à avril, on constate que les samedis sont plutôt faiblement fréquentés alors que les dimanches sont nettement meilleurs. En revanche en mai et juin, nous avons des samedis satisfaisants avec en moyenne 700 entrées par mois. Les samedis ont une fréquentation intéressante à partir du mois de mai. Pour ce qui concerne le mois de juin, il est marqué par des mardis, des mercredis et des samedis avec de bons résultats.

Il est maintenant nécessaire d’étudier ces chiffres de manière plus précise et surtout en relation avec les périodes de l’année et le nombre d’heures d’ouverture. Pour la méthode utilisée pour le calcul des taux, on a :


Taux par créneau = nombre d’entrées du jour divisé par le nombre de jours

Taux à l’heure = taux par créneau divisé par le nombre d’heures d’ouverture du jour

Pour la période scolaire, on constate que le nombre d’entrées le plus important enregistré est celui du dimanche. On a 6323 entrées, soit un taux par créneau de 175,6 (il y a 36 dimanches pour la période scolaire) et un taux horaire de 58,5 (il y a 3 heures d’ouverture). Cela signifie qu’il y a en moyenne 175 personnes par dimanche, et un taux de concentration par heure de 58 personnes environ. C’est la plus grosse fréquentation enregistrée en période scolaire. Les jours suivants sont le mardi avec 44 personnes par heure, le jeudi avec 35 personnes par heure et avec seulement 1h30 d’ouverture et le mercredi avec également 35 personnes par heure, le samedi avec 32 personnes par heure, le vendredi avec 26 personnes par heure et pour terminer le lundi avec 23 personnes par heure. Si on considère qu’à l’optimisation, on peut accueillir 200 à 300 personnes en fréquentation instantanée alors il reste une grande capacité d’accueil.

Pendant les petites vacances, le vendredi est le jour où le nombre d’heures d’ouverture est le plus important (9h d’ouverture, de 12h à 21h) mais c’est celui où le taux d’occupation par heure est le moins bon, seulement 27 personnes par heure. Il y a vraiment une mauvaise optimisation de la piscine pendant cette demi-journée. Le meilleur taux d’occupation est celui du dimanche (57 personnes par heure) même si le nombre d’entrées est le plus faible. Mais ce chiffre s’explique par le fait que la piscine soit ouverte 3h. Il y a donc une forte concentration le dimanche. Le jeudi connait un bon taux d’occupation qui est même meilleur qu’en période scolaire.

Pour les grandes vacances, le taux le plus bas par heure est toujours celui du vendredi. Il est moins bon que celui des petites vacances et de la période scolaire et il est nettement plus faible que celui des autres jours de la semaine. Le taux horaire du samedi est le meilleur, 45 personnes par heure pour une faible ouverture, 5h. 


Conclusion

Pour les chiffres de fréquentation sur L’ENSEMBLE DE L’ANNÉE 2009, on constate que les mois d’août, de juillet et de février sont ceux qui enregistrent le plus d’entrées. Pour le meilleur jour de la semaine, il s’agit du mardi tandis que le jour le moins fréquenté est le jeudi. On constate que de septembre à mars le nombre d’entrées est bas par rapport aux autres jours tandis qu’en avril et juin les entrées sont très nombreuses.

Pour LE DÉTAIL DES MOIS, on observe que les vacances sont un facteur très influant dont la répercussion est significative sur les entrées. Ainsi les mois de grandes vacances sont les mois les plus fréquentés (pour les vacances et pour la saison estivale) et le mois de février avec ses deux semaines de vacances d’hiver arrive dans le classement juste après. Le mois de novembre comptabilise la moins bonne fréquentation en période petites vacances. En période scolaire, le meilleur mois est celui de juin alors que le mois de janvier est le moins bon. On considère que le mois de décembre n’entre pas véritablement dans les différentes périodes, car bien qu’il y ait les vacances de Noël, la piscine est fermée pour cause de vidange pendant deux semaines. La conclusion est la suivante, il faut poursuivre les animations proposées pendant les vacances et accentuer les mesures de sensibilisation et de communication pendant les mois moins fréquentés c’est-à-dire septembre, novembre, décembre et janvier. Pour 2009, les taux de fréquentation et plus particulièrement les taux de fréquentation par heure, on conclut que le dimanche est le jour où la concentration d’usagers est la plus importante, excepté pendant les grandes vacances où le samedi possède un meilleur taux.


Frequentation ccl1 interne.jpg
Frequentation ccl2 interne.jpg














Animations

Une des priorités du personnel de la piscine Aqua’val est de proposer des animations aux usagers tout au long de l’année. Marina Lefriche et Chantal Sécher sont référents sur ce volet animation. L’enjeu principal des animations est de diversifier les publics, c’est-à-dire de toucher des publics qui ne viennent pas aux cours. Les objectifs sont :

  • Élargir le panel d’usagers en proposant des activités adaptées et de qualité
  • Adapter le service à l’évolution des demandes des usagers
  • Impulser une politique d’animation dynamique et innovante

« Fête ton anniversaire à la piscine » montre l’intérêt porté au jeune public. Cette animation très innovante et très appréciée a été lancée en mars 2009. Elle a lieu le mercredi ou le samedi après-midi. Elle permet à un enfant de fêter son anniversaire avec ses amis dans un environnement original. Des groupes de 6 à 10 enfants sont accueillis par l’équipe d’animation. Une animation est choisie parmi trois catégories : jeux aquatiques (balle au prisonnier, loup glacé, déménageur…), jeux collectifs (water polo, basket polo, natation synchronisée…) ou parcours aménagé. L’animation dure 45 minutes et les enfants ont la possibilité de rester dans le bassin sous la surveillance du maître nageur. Dans le hall d’accueil, des tables sont installées pour permettre à la famille de disposer le goûter et les cadeaux. Le prix est fixé à 3,60€ par enfant.

Pour la deuxième année consécutive, la fête des grands-mères sera organisée le dimanche 7 mars 2010. Une place est offerte à toutes les grands-mères venant à la piscine avec leurs petits enfants. Cet événement a pour but de favoriser les liens intergénérationnels tout en donnant une image familiale à l’équipement.

L’événement « Aqua’Zik » est également une idée très originale d’allier eau et musique. Organisé en juin 2007 et juin 2008, « Aqua’Zik » est destiné au tout public avec pour objectif de communiquer toujours davantage sur l’équipement, d’attirer de nouveaux publics et de créer un événement de proximité. La piscine était ouverte à tous, nageurs ou non nageurs pour que chacun puisse apprécier la musique. Aqua’Zik permet également de créer des liens avec les acteurs locaux puisque des partenariats avec les associations Artissimo et Jazz sur Lie ont été créés.

Pendant les petites vacances scolaires, des programmes multisports sont mis en place pour animer la piscine. De 16h à 17h, sans inscription préalable et pour le prix d’une entrée normale, les enfants à partir de 8 ans sont invités à participer à diverses activités : sauvetage palmes, jeux aquatiques, water polo, basket polo, aménagement de parcours, jeux collectifs… Des animations sont également proposées pendant les grandes vacances, alliant sports aquatiques et sports sur gazon grâce aux espaces verts.

La communication à Aqua’val

Le service communication existe au sein de la CCVC depuis 6 ans. Cependant, le logo Buldo existe depuis 2001. La plaquette diffusée encore aujourd’hui a été créée en 2005. C’est une plaquette généraliste, présentant à la fois l’équipement, les cours, les tarifs et les horaires. Au fil des années la plaquette s’est étoffée de photos et du plan de situation de l’équipement. Elle est mise à jour chaque année principalement pour les tarifs. En ce qui concerne les documents de présentation des cours, ils étaient réalisés et imprimés par le service accueil de la piscine. Actuellement, les visuels et les fiches sont réalisés par Marie Picherit et imprimés à la CCVC. La plaquette Aqua’val a été imprimée en 8000 exemplaires en 2009. La diffusion est pour l’instant assez limitée puisqu’elle ne se fait pas en toute boîte. Des paquets sont distribués aux communes qui doivent les diffuser par elles-mêmes. Les prestataires touristiques et les CE sont informés par mail.

Le nouveau projet d’établissement orienté vers l’animation, engendre la création d’événements ponctuels à Aqua’val. Cette politique nécessite une communication particulière sans pour autant qu’il y ait une enveloppe budgétaire dédiée. Les documents de communication sont donc élaborés au sein de la CCVC et imprimés au coup par coup. Il n’y aucune anticipation pour le moment, ce qui pose des problèmes d’organisation et de diffusion.

Des objets promotionnels ont été imaginés notamment des porte-clés jetons tirés en 500 exemplaires. Actuellement, le choix de distribution n’a pas encore été déterminé. Les cahiers scolaires donnés à tous les primaires participent à la communication d’Aqua’val. Ce document est un document très élaboré et ludique, en papier glacé pour qu’il puisse résister à l’eau, dans lequel tous les progrès de l’enfant sont répertoriés. Ce cahier scolaire est un moyen de communication très valorisant pour l’établissement notamment auprès des parents car il confirme le suivi de l’enfant.

Le site Internet de la Communauté de communes a été créé en 2007 et a enregistré 23262 visiteurs en 2009 dont 19823 visiteurs différents. C’est un important moyen de communication à valoriser et à mettre à jour régulièrement. L’embauche d’un webmaster à la CCVC en juin 2009 va grandement favoriser l’exploitation de ce site Internet.

Dans la presse, en 2009 il y a eu 7 communiqués et 37 parutions articles, brèves confondues. Pour l’instant, il n’y a pas de partenariat établi entre la CCVC et la presse locale, mais environ un article par semaine parle de la piscine.

En 2009, le budget communication a atteint 2 958,64€.  

Analyse externe

L’analyse externe concerne tous les facteurs qui influencent les choix stratégiques de l’équipement. Ce sont des facteurs non maîtrisables, à cause desquels l’organisation doit s’adapter. Parmi ces variables, on trouve la concurrence, les changements démographiques, le marché, les évolutions de la société ou encore les usagers.

Analyse du macro-environnement

Le macro-environnement concerne cinq variables principales : l’environnement démographique, culturel, économique, politico-réglementaire et technologique.

L’environnement démographique

Pour la CCVC et Aqua’val, l’un des facteurs extérieurs les plus influants est la démographie. Effectivement entre la création de la piscine en 2001, la période actuelle et l’avenir, les déplacements de population, l’augmentation du nombre d’habitants par commune ou encore par catégorie socio-professionnelle vont fortement modifier la composition de la CCVC. En conséquence, la piscine doit évoluer avec ses usagers et même anticiper les propositions à faire, en réponse aux futures attentes des habitants.

Pour étudier les évolutions de population, le site de statistiques locales de l’INSEE propose des données détaillées, des cartes et des chiffres clés pour connaître au mieux la population des régions, des départements, des cantons ou des communes.

La population par commune

Pop externe.jpg

Entre 2006 et 2007, la population de la Communauté de communes de la Vallée de Clisson a augmenté de 2,27%. La commune qui a connu la plus forte augmentation est Aigrefeuille qui est passée de 2564 à 2734 habitants soit une hausse de 6,63%. Les trois autres communes à forte croissance sont Gorges, avec 3,89% d’augmentation, Saint Hilaire, avec 3,78% et Saint-Lumine avec 3,07% d’habitants supplémentaires. Ces chiffres démontrent le déplacement de plus en plus fréquent des familles vers le milieu rural. Par ailleurs, il est intéressant de savoir que parmi ces quatre communes, Gorges est à 5 minutes, Saint-Hilaire et Saint-Lumine se situent à environ 10 minutes. Elles représentent donc réellement une population qui a accès à la piscine Aqua’val.

La population des moins de 20 ans par commune

La population des moins de 20 ans est particulièrement importante sur l’ensemble de la Communauté de communes . C’est pourquoi, il est essentiel de s’interroger sur ce qui pourrait attirer ces jeunes à la piscine et fidéliser ceux qui viennent déjà. Les cours de familiarisation (3 – 6 ans) et d’apprentissage (à partir de 6 ans) sont très rapidement complets et de nombreuses familles se trouvent sur liste d’attente. Cet état confirme que le nombre d’enfants augmente d’année en année sans pour autant que la piscine puisse assurer plus de cours. Il faut également s’interroger sur la tranche d’âge pré-ados et ados car c’est un public difficile à conquérir. Les animations mises en place pendant les vacances doivent être adaptées à toutes les tranches d’âge présentes à la piscine.

Récapitulatif de la population des moins de 20 ans dans les communes de la CCVC

En analysant le tableau précédent, on constate qu’il y a une augmentation très conséquente des naissances en 2006 par rapport à celles de 1999 (près de 84% de naissances en plus). Cet état de fait va engendrer un bouleversement très important et surtout très rapide sur les scolarisations mais également sur l’éventuelle fréquentation de la piscine. Les écoles vont devoir faire face à l’augmentation du nombre d’élèves ce qui aura également des conséquences sur la fréquentation des scolaires à la piscine. Par ailleurs, en septembre 2013, un lycée va ouvrir ses portes à Clisson afin d’accueillir environ 600 élèves. Les lycéens resteront désormais sur le territoire de la CCVC et auront la possibilité de choisir l’option piscine pour la bac. De ce fait, il y aura une augmentation supplémentaire des demandes de créneaux. Compte tenu de l’occupation déjà optimisée à la piscine, il va être difficile de répondre à tous ces changements. Il faut donc dès à présent réfléchir à des solutions.

L’évolution dans les catégories socio-professionnelles

L’augmentation de la population n’est pas le seul phénomène démographique qui évolue d’année en année. Effectivement, la population augmente mais elle change également, en particulier dans les différentes catégories socio-professionnelles. L’Insee classe la population en plusieurs catégories de métiers. Pour mon étude, j’ai choisi le classement en 8 catégories principales : Agriculteurs-exploitants, artisans-commerçants, cadres, professions intermédiaires (tous les métiers de la santé, de l’enseignement, de l’administration etc...) employés, ouvriers, retraités et sans activité. Les enfants de moins de 15 ans ne sont pas représentés dans ce tableau. Le groupe « sans activité » comprend la population au chômage et la population inactive, en particulier les étudiants et élèves de 15 ans et plus, les personnes sans activité professionnelle de moins de 60 ans (sauf retraités) et les personnes sans activité professionnelle de 60 ans et plus (sauf retraités).

CSP externe.jpg

Certains métiers se sont développés en parallèle avec les changements économiques. D’autres sont en regression. On constate par exemple que le nombre d’agriculteurs-exploitants a diminué, ce qui correspond aux tendances sur le territoire Français. En revanche, le nombre de cadres a considérablement augmenté sur le territoire de la CCVC (+106,25%) bien que sur le territoire Français les volumes de recrutements au premier trimestre 2010 soient en baisse ou au mieux à la stagnation. Le nombre de cadres de la CCVC reste toutefois bien inférieur au nombre d’ouvriers et d’employés du territoire. Le nombre de retraités de la CCVC est très important (6318). C’est un chiffre d’autant plus intéressant qu’il y a eu une augmentation de 27,69% entre 1999 et 2006, et que cette hausse pourrait être poursuivie dans les années à venir. Il faut donc prévoir des activités et des horaires en fonction de cette catégorie d’habitants. En revanche, on constate une baisse considérable du nombre de personnes sans activité. 

L’environnement économique

Suite à la crise de 2008 qui a touché le monde entier, les usagers et les consommateurs ont été les premiers à sentir les effets de ce bouleversement économique. Le mode de consommation des Français a changé mais un sondage IFOP de février 2009 a démontré que pour les loisirs, il n’y a pas eu de baisse significative. Cette étude a été réalisé du 12 au 13 février 2010, sur un échantillon de 952 personnes (de 18 ans et plus) selon la méthode des quotas. Cette méthode consiste à interroger un échantillon de personnes en reprenant la structure générale de la population. Les résultats de cette enquête montrent que 58% des Français ont changé leur mode de consommation pour pouvoir continuer à s’offrir des loisirs. Ce changement se ressent d’autant plus chez les moins de 25 ans, à 73%, chez les ouvriers, à 71% et chez les employés, à 67%. Les modes de consommation évoluent également. La consommation de proximité se développe favorisant non seulement le développement durable mais aussi la survie des producteurs locaux. Désormais, les Français réfléchissent davantage à ce qu’ils achètent tout d’abord pour faire des économies et faire face à la crise, mais aussi pour connaître l’origine des produits qu’ils consomment.

L’environnement technologique

Le développement de l’outil Internet a facilité beaucoup de choses, notamment l’accès et la mise à disposition de l’information. Mais il a aussi permis aux consommateurs de comparer plus facilement et plus rapidement qu’auparavant. En décembre 2009, Eurostat, l’Office statistique des Communautés européennes, comptabilisait 63% des foyers Français possèdant une connexion à Internet. Cet outil de communication très pratique, intuitif et facile d’accès, peut aussi avoir des inconvénients puisque la mise en concurrence est elle aussi simplifiée. Ne pas posséder de site Internet peut même être un fort handicap pour les établissements, car certains consommateurs ne cherchent plus les informations que par ce biais.

L’environnement écologique

L’évolution de la conscience écologique touche de plus en plus la société. Aujourd’hui, il se pose la question d’utiliser des produits moins nocifs pour les usagers et plus respectueux de l’environnement. Par exemple, à la piscine de la petite Amazonie à Nantes, le chlore n’est plus utilisé. Il est remplacé par un traitement à l’ozone, moins irritant pour la peau et surtout qui permet d’économiser l’eau. Toujours pour cet équipement, on constate une réelle prise de conscience en terme d’économie d’énergie. Effectivement, cette piscine répond aux normes HQE (Haute qualité environnementale) car elle est presque entièrement vitrée, afin de bénéficier au maximum de l’éclairage naturel. Sur le toit, une moquette solaire permet de capter la chaleur afin de chauffer l’eau sanitaire. Pour un équipement déjà en place, les adaptations sont plus difficiles en particulier en ce qui concerne le bâtiment en lui-même. En revanche pour les produits utilisés et l’installation de panneaux solaires, il est toujours possible de s’adapter.

L’environnement culturel

La société actuelle a beaucoup évolué notamment concernant les loisirs. Avec les 35h, du temps s’est libéré pour permettre de se consacrer aux loisirs. Loisirs et sports sont des activités associées aux notions de bien-être et de satisfaction individuelle, notions qui émergent avec l’avènement de la société de consommation. C’est pourquoi les usagers actuels recherchent ce qui leur apportera à la fois pleine satisfaction tout en correspondant au prix qu’ils souhaitaient mettre dans cette activité. Aujourd’hui, la concurrence augmente la taille du marché. Les conséquences sont multiples car le marché est stimulé par les nombreuses propositions de service et car la compétitivité des concurrents est aiguisée au bénéfice des publics qui voient leurs besoins mieux pris en compte. Plus de concurrence signifie également plus de liberté de choisir pour le consommateur. Cette nouvelle figure du consommateur s’impose également chez les usagers du service public. On assiste aujourd’hui à une convergence entre l’usager détenteur d’un droit et le client maître de son choix. Le consommateur actuel est une figure mixte, à la fois un consommateur qui possède des droits, droit d’information, droit d’accès au service public mais également consommateur qui possède des libertés, celle notamment de faire jouer la concurrence en comparant les offres. Les équipements publics sportifs n’échappent pas à cette nouvelle définition de l’usager, auquel on appose désormais le nom d’usager-client. C’est pourquoi, il est indispensable de s’adapter aux nouveaux besoins des consommateurs. Certains équipements sportifs commencent déjà à réagir en adaptant leur politique tarifaire ou leur positionnement stratégique. Un exemple type est celui de Vallet, qui a récemment baissé ses prix afin d’être plus compétitif sur un marché assez développé dans le département. De même, afin de répondre au besoin de nouveauté des usagers-clients, Montaigu a acquis des structures gonflables installées en période tout public. Actuellement, les hautes institutions communiquent énormément sur les problèmes de santé et notamment d’obésité liés à une mauvaise nutrition et au manque d’activité. En 2008, le Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie (CREDOC) estimait que 58% des 15-75 ans n’atteignaient pas le niveau d’exercice recommandé. C’est pourquoi, la mise en place d’une politique nutritionnelle est apparue, au cours des dernières années, comme une priorité de santé publique (se référer au programme national de nutrition santé, PNNS 1 et PNNS 2). Les équipements sportifs prennent une importance toute particulière dans cette nouvelle prise de conscience. En plus d’une alimentation variée et riche en fruits et légumes, l’activité physique est valorisée à travers des campagnes de communication. Un équipement tel que celui d’Aqua’val pourrait donc aisément profiter de cette incitation pour inviter le public à entretenir sa forme et sa santé à la piscine.

Les communautés de communes les plus proches de la CCVC

Le syndicat mixte Montaigu-Rocheservière

Le syndicat mixte Montaigu-Rocheservière est constitué de la Communauté de communes Terres de Montaigu, de la Communauté de communes du canton de Rocheservière et de trois communes indépendantes. Cet établissement public a été créé en janvier 1996, et comprend aujourd’hui 16 communes : Saint-Philbert de Bouaine, Rocheservière, Mormaison, Saint-André 13 voies, Saint Sulpice le Verdon, Boufféré, l’Hébergement, Saint-Georges de Montaigu, La Boissière de Montaigu, La Guyonnière, Montaigu, Saint Hilaire de Loulay, Treize-septiers, La Bruffière, La Bernardière et Cugand. La population représente 40 568 habitants. Le président est Monsieur Claude DURAND, Maire de la Bernardière.

Le Syndicat Mixte est administré par un conseil composé de 45 membres. Chaque commune ou Communauté de communes est représentée par 2 délégués jusqu'à 2000 habitants et 1 délégué par tranche supplémentaire de 2000 habitants. Le bureau est composé du Président, de 3 vice-présidents et de 4 membres. Il existe trois commissions :

  • la commission « déchets » présidée par Monsieur Joël CAILLAUD
  • la commission « piscine » présidée par Monsieur Joseph CHATRY
  • la commission « éducation et autres actions syndicales » présidée par Monsieur Alain LEBOEUF

La Communauté de communes de Vallet

La Communauté de communes de Vallet comprend 6 communes : La Boissière du Doré, Le Pallet, Mouzillon, La Chapelle Heulin, La Regrippière, et Vallet. La CCV est située à une vingtaine de kilomètres de Nantes sur l’axe Nantes-Cholet. La population représente 17860 habitants. Le président de la CCV est Jean TEURNIER, 1er adjoint au maire de La Chapelle Heulin.

Le Conseil Communautaire est composé de 22 délégués issus des conseils municipaux des 6 communes membres. Il règle par ses délibérations les affaires relevant de la compétence de la CCV. Il se réunit en moyenne une fois par mois dans une des 6 communes. Le Conseil Communautaire peut déléguer une partie de ses attributions au Bureau qui est composé du Président, des 6 Vice-présidents et du Membre Conseiller Délégué.

Le Bureau examine les orientations à prendre et prépare les décisions. Il existe différentes commissions :

  • La commission « Environnement - Déchets ménagers - Développement durable et solidaire - Agenda 21 » présidée par Monsieur. Maurice POILANE
  • La commission « Développement économique » présidée par Monsieur. Pierre-André PERROUIN
  • La commission « Affaires sociales – Solidarité » présidée par Monsieur René BARON
  • La commission « Affaires sportives, culturelles, scolaires – Jeunesse » présidée par Monsieur Patrick Baleydier
  • La commission « Communication » présidée par Monsieur Jean TEURNIER
  • La commission « Aménagement du territoire » présidée par Madame Nicole LACOSTE
  • La commission « Tourisme et Patrimoine » déléguée à Madame Sophie ERRANTE
  • La commission « Finances - Fiscalité - Affaires juridiques - Projet de territoire » présidée par Monsieur Gabriel HONDAÂ
  • La commission « d'appel d'offres » présidée par Monsieur Jean TEURNIER
  • La commission « Transports scolaires »
  • La commission « Evaluation de transfert de charges »

La piscine Aqua’val : la concurrence

Pour étudier les potentialités de développement de la piscine Aqua’val, il est essentiel d’étudier la concurrence à l’échelle départementale. Pour cela, nous allons analyser les équipements, le taux horaire et la politique tarifaire de 8 autres centres aquatiques :

  • Le Cap vert aux Herbiers (85500)
  • L’espace Divaquatic au Loroux-Bottereau (44430)
  • Naiadolis à Vallet (44330)
  • Le triton à Mortagne-sur-sèvre (85290)
  • La Bretonnière à Boufféré près de Montaigu (85600)
  • L’océane à Machecoul (44270)
  • Centre aquatique Jean Blanchet Ancenis (44150)
  • Le Grand 9 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44310)

Les équipements à échelle départementale

Horaires d’ouverture des différentes piscines

J’ai étudié les différentes plages horaires proposées par les centres aquatiques afin de les comparer à celles de la piscine Aqua’val. Pour indication, il s’agit des horaires tout public en période scolaire.

Heures d'ouverture des différentes piscines

Comparaison avec Clisson

En comparaison avec les autres équipements, la piscine de Clisson offre une plage horaire qui correspond à la moyenne. En effet, la moyenne de temps d’ouverture pour les 9 équipements est de 28h. On note toutefois qu’Ancenis et Les Herbiers possède une amplitude horaire très importante, respectivement 35h30 et 37h15. La différence vient du fait qu’elles sont très souvent ouvertes le midi, et qu’elles ouvrent en nocturne trois fois par semaine, parfois même jusqu’à 22h pour Ancenis. Par rapport à ses concurrents directs, les plus proches géographiquement, Vallet et Montaigu, Clisson possède un temps d’ouverture légèrement supérieur mais pas assez pour en faire un atout significatif (28h30 contre 27h30 pour Vallet et 28h15 pour Montaigu). En terme de temps total d’ouverture, ces trois équipements sont tout à fait comparables. Néanmoins, il faut mettre en perspective ces résultats avec une analyse de répartition des créneaux tout public.

En comparant Vallet, Montaigu et Clisson on constate que certaines ouvertures sont proches voire similaires. Le lundi et le mercredi, les horaires sont très proches. Le mardi, Montaigu propose une ouverture le midi en plus d’une ouverture le soir, ce que nous ne faisons pas. Vallet ouvre plus tard, de 19h à 22h, alors que nous ouvrons au public de 17h30 à 21h. Nous sommes donc ouverts plus tôt dans l’après-midi. Le jeudi, Montaigu et Vallet sont ouverts 2 heures le midi tandis que nous sommes ouverts le soir de 19h à 20h30. Le vendredi nous sommes ouverts comme Montaigu, midi et soir alors que Vallet ouvre comme le mardi, seulement le soir. Le samedi, nous sommes en décalage car Montaigu ouvre une heure de plus, jusqu’à 19h, et Vallet ouvre une heure plus tôt et ferme 30 minutes plus tard, de 14h à 18h30. Enfin , le dimanche les trois piscine ouvrent le matin mais Vallet ouvre l’après-midi comme le samedi. Pour l’amplitude horaire du dimanche, nous ouvrons le plus tard alors que les autres équipements ouvrent à 8h30 ou 9h. Nous fermons plus tôt que Montaigu (12h30 à Clisson, 13h à Montaigu).

Politique tarifaire

La politique tarifaire va être étudiée en deux temps. Tout d’abord, je vais comparer le nombre de tarifs et les structures tarifaires des piscines. Puis, dans un second temps, je vais analyser les prix afin de trouver s’il y a un décalage entre Aqua’val et les autres piscines.

Pour étudier de manière approfondie la politique tarifaire de chaque établissement, j’ai utilisé plusieurs outils. J’ai d’abord fait une liste de toutes les piscines en indiquant quels sont les choix de structure tarifaire, le nombre de tarifs appliqués et quelles sont les particularités qui ressortent de cette analyse. Les entrées gratuites pour les enfants sont considérées comme un tarif à part entière. La liste détaillée des tarifs pour chaque piscine est consultable dans les annexes. Puis, j’ai étudié le nombre de ventes réalisées à Aqua’val en 2009 grâce au logiciel de statistiques. Enfin, dans un tableau j’ai repris les tarifs les plus appliqués dans l’ensemble des établissements y compris à Aqua’val afin de comparer les prix.

Les documents suivants sont : la liste des piscines et leur structure tarifaire, le tableau de statistiques de ventes Aqua’val en 2009 et le tableau de comparatif des prix.


Le Cap vert aux Herbiers (85500)

9 tarifs sont proposés: La plupart sont en fonction de l’âge des usagers. D’autres sont proposées sous forme de carte à plusieurs entrées. On trouve une carte famille à payer pour obtenir un demi-tarif adulte et enfant.

Particularité : Tarifs différents en été (majorés), carte multi passage (pour plusieurs personnes) et tarif senior (+de 60 ans). Pas de limite de temps pour les cartes 10 entrées balnéo.

L’espace Divaquatic au Loroux-Bottereau (44430)

7 tarifs sont proposés en fonction de l’âge et du nombre d’entrées (unitaire, 10 ou trimestre)

Particularité : tarifs préférentiels pour les centres aérés et les associations de la CC. Tarifs inchangés depuis 2007.

Le Grand 9 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44310)

12 tarifs proposés : en fonction de l’âge, de carte à plusieurs entrées et de carte horaire.

Particularité : Propose un tarif préférentiel pour la dernière heure d’ouverture (même tarif que pour ceux qui ont une carte famille, soit moitié prix). Propose une carte famille valable trois mois.

Naiadolis à Vallet (44330)

13 tarifs sont proposés : en fonction de l’âge, du nombre d’entrées et temps passé à la piscine (carte 10h). Un tarif CE est proposé et s’applique à une carte 30 entrées.

Particularité: L’espace balnéo est séparé de la piscine. On trouve un tarif préférentiel pour l’accès à la balnéo et à la piscine. Il y a une carte famille pour trois personnes. Un tarif préférentiel de 2,50€ est accordé aux personnes supplémentaires.

Le triton à Mortagne-sur-sèvre (85290)

13 tarifs sont proposés : en fonction de l’âge de l’usager et du nombre d’entrées (unitaire, 5 ou 10).

Particularité : sauna à payer en plus de l’entrée à la piscine. Location de matériel à 0,60€. Une carte à puce est obligatoire pour obtenir les tarifs préférentiels et accéder aux activités. Elle coûte 6€ et peut être remboursée une fois les droits d’accès épuisés.

La Bretonnière à Boufféré près de Montaigu (85600)

12 tarifs sont proposés : en fonction de l’âge, du nombre d’usagers (tarif de groupe), du nombre d’entrées (abonnement 10 entrées) et du temps passé à la piscine (carte 20h).

Particularité : Tarif sauna hammam à payer en plus de l’entrée piscine, entrée groupe enfants différenciée de l’entrée groupe adultes.

L’océane à Machecoul (44270)

8 tarifs différents : En fonction de l’âge, du nombre d’entrées ou du temps (carte 20h).

Particularité: Tarifs CC et hors CC (au nombre de 8 à chaque fois).

Centre aquatique Jean Blanchet à Ancenis (44150)

7 tarifs sont proposés : En fonction de l’âge et du nombre d’entrées.

Particularité: Payant de 2 à 6 ans (1€). Tarifs de groupe pour association sur demande. L’entrée comprend l’accès au sauna et au hammam.

Aqua’val à Clisson (44190)

20 tarifs sont proposés : en fonction de l’âge, du nombre d’entrées (6, 12 ou 20 pour les adultes), du temps passé à la piscine (10h ou 20h), des réductions accordées.

Particularités : À Aqua’val les tarifs sont proposés en 6 ou 12 entrées, un tarif réduit est proposé aux adultes, le prix du sauna s’ajoute au prix de l’entrée.

Nombre de ventes par tarif
Comparatif des tarifs des 9 équipements

Interprétations du nombre de tarifs et de la structure tarifaire

Pour le nombre et la structure tarifaire, il y a plusieurs constatations à faire. Tout d’abord concernant le nombre de tarifs appliqués à Aqua’val, on comptabilise 20 tarifs. C’est une différence très significative par rapport aux autres piscines, dont le nombre maximum de tarifs est de 13, et également par rapport à la moyenne, qui est d’environ 11 tarifs. En croisant les informations statistiques et le tableau comparatif, on peut constater que le tarif 20 entrées est quasiment invendu (5 ventes sur l’année 2009). Ce tarif pourrait être supprimé. Par ailleurs, on remarque qu’à Aqua’val, le nombre d’entrées pour les cartes est soit de 6 entrées soit de 12 entrées. Ce sont des tarifs totalement uniques à échelle départementale. Effectivement, les autres piscines proposent toutes des tarifs 10 entrées, et parfois des tarifs 5, 20 ou 30 entrées. Pour Aqua’val, on se rend compte que les usagers sont plus nombreux à prendre une carte 6 entrées qu’une carte 12 entrées (respectivement 727 et 631 ventes). Je pense donc qu’une carte 10 entrées pourrait être proposée pour remplacer les cartes 6 et 12 entrées, proposer un nombre d’entrées intermédiaire qui satisferait le plus grand nombre, s’aligner avec les autres équipements et simplifier le choix des usagers. Pour les tarifs CE, je pense que l’on pourrait également passer à une carte 10 entrées simplement pour une question de cohérence.

Pour les ventes sauna, il y a eu 26 cartes 6 entrées de vendues et 13 cartes 12 entrées de vendues. Les entrées sauna à l’unité restent très importantes, 664 sur l’année 2009. Je pense donc que les deux cartes plusieurs entrées proposées doivent être réévaluées. Peut-être faudrait-il passer en carte 5 entrées, un nombre moins important mais qui sera peut-être plus vendeur ? Pour la carte 10h tarif réduit, je pense qu’il faudrait réfléchir à son application car les ventes en 2009 ont été de 106 cartes. Par rapport aux ventes à l’unité tarif réduit (1254) et aux ventes par carte 6 entrées tarif réduit (353), la vente de cartes 10h tarif réduit est beaucoup moins importante. Dans la mesure où le tarif réduit est un tarif préférentiel, je pense que cette carte 10h tarif réduit pourrait être supprimée. Les usagers possédant le droit au tarif réduit profitent déjà de plusieurs choix de tarifs.

Pour les tarifs réduits adultes et réduits enfants, il y a une incohérence. Effectivement, le tarif réduit enfant s’applique aux 12 entrées mais pas aux 6 entrées, tandis que le tarif réduit adulte s’applique aux 6 entrées et non aux 12. Je pense qu’il faut appliquer la réduction au même nombre d’entrées pour les adultes comme pour les enfants. D’ailleurs, si l’on passe de 6 et 12 entrées à 10 entrées comme préconisé plus haut, il n’y aura plus d’incohérence puisque la réduction s’appliquera sur 10 entrées.

Pour le tarif unitaire réduit on trouve également une autre confusion puisqu’il existe un ticket adulte réduit mais qu’il n’existe pas en parallèle de tarif enfant réduit. Pour les familles nombreuses, il peut être intéressant d’avoir la réduction sur le ticket adulte mais aussi sur les entrées enfant. D’autant que le tarif adulte réduit est très pratiqué, 1254 en 2009. En ce qui concerne les autres tarifs, ils restent cohérents par rapport aux ventes et par rapport aux tarifs pratiqués dans les autres établissements.

Interprétations des prix

Concernant les prix, il y a plusieurs constatations à faire. Pour les entrées junior, il y a 8,02% de différence entre la moyenne générale et le tarif de Clisson. C’est une différence trop grande qui pourrait être néfaste pour la fréquentation. Effectivement, c’est un tarif de base, qui est souvent comparé par les usagers. Si l’on considère qu’un enfant vient à la piscine avec au moins un parent, le total de ces deux entrées excède souvent celui des autres piscines. Par exemple à Vallet (la piscine la plus proche de celle d’Aqua’val) une entrée enfant plus une entrée adulte coûte 7€ soit 20 centimes de moins qu’à Clisson. Quand on considère que 27,9% de la population de la Communauté de commune de la vallée de Clisson sont âgés de moins de 20 ans, il a réellement un potentiel à exploiter. C’est pourquoi le tarif junior de 3,20€ doit être stabilisé ou réévalué afin d’attirer un maximum de public jeune. Pour le tarif adulte, il reste raisonnable par rapport aux autres piscines puisqu’il est estimé à - 4,64% par rapport à la moyenne des prix. Pour le tarif adulte réduit, il est au dessus de la moyenne, mais il faut considérer que c’est un tarif préférentiel qui n’est proposé que dans 2 autres établissements.

Pour la carte 10h, il y a une différence de 23,73% entre la moyenne de ces cartes et le tarif Aqua’val. C’est une différence trop importante, il est nécessaire de s’interroger sur ce tarif. Le prix d’Aqua’val (28,10€) est le plus élevé des 4 autres établissements proposant ce tarif. À Vallet par exemple, la carte 10 h coûte 21,15€. Pour la carte 20h, là encore le tarif Aqua’val est élevé, 52€, tandis que la moyenne se situe à 45,35€. Le tarif le plus concurrentiel est celui appliqué à Mortagne-sur-Sèvre (36,50€).

Le tarif réduit 12 entrées, une fois proratisé à 10 entrées, reste 12,81% plus cher que la moyenne. Il serait donc intéressant de se pencher sur la question.

Pour le sauna, le tarif seul reste correct si l’on considère le tarif très élevé de Vallet, 7€. Néanmoins, par rapport aux deux autres piscines qui le propose, le tarif Aqua’val de 3,60€ est le plus élevé mais de très peu (3,50€ à Mortagne, 3,25€ à Montaigu). Je pense qu’il faut modérer l’augmentation du prix pour rester en concurrence avec les autres équipements. Pour l’entrée piscine associée à la balnéo, la constatation est différente car le tarif d’Ancenis est très concurrentiel. Effectivement à Ancenis le tarif entrée comprend l’accès au sauna et au hammam. Le prix est fixé à 4,95€, soit beaucoup moins cher qu’à Clisson, Vallet, Montaigu ou Mortagne. De même, pour les 12 entrées sauna et piscine (proratisées en 10 entrées piscine plus 10 entrées sauna à 69€) le prix est assez élevé, notamment par rapport à Ancenis (32,50€) ou à Montaigu (61€). Cette différence peut avoir des incidences sur les entrées sauna et piscine.

Analyses détaillées de deux équipements : Vallet et Montaigu

Vallet

Analyse isochrone et qualité de déplacement

Pour cette analyse isochrone, nous avons considéré la même zone de chalandise que pour l’analyse Clisson - communes à potentiel de développement soit une distance-temps de 15min (soit environ 12km). Nous allons étudier toutes les villes autour de Vallet, qu’elles soient de la CCVC ou qu’elles présentent un potentiel d’usagers pour Clisson. La distance - temps, bien que n’étant pas le seul critère de choix pour l’usager, peut toutefois être importante à considérer dans une analyse marketing.

Vallet se situe à 9km de Clisson (soit 14 min). Le territoire de la CCVC étant excentré par rapport à Clisson, Vallet est assez éloignée de la majorité des autres villes du territoire. Cependant, elle peut présenter une concurrence pour d’autres villes hors CCVC.

Analyse isochrone de Vallet
Analyse isochrone de Clisson
Distance kilométrique entre Vallet/Clisson et les communes analysées
Distance temps entre Vallet/Clisson et les communes analysées


En comparant les distances kilométriques entre Clisson et les communes du Pallet, de Gorges, de Gétigné, de Monnières et de Mouzillon et les distances entre Vallet et ces mêmes communes, on constate que Gorges et Gétigné sont nettement plus accessibles pour Clisson que pour Vallet. La commune de Mouzillon est plus proche de Vallet et possède un axe routier de bonne qualité. Cependant, la différence kilométrique reste raisonnable (3km de différence) et le temps semble à peu près équivalent (2 minutes supplémentaires). C’est pourquoi, un travail en direction des habitants de Mouzillon pourrait être effectué en fonction des choix stratégiques de communication (faut-il ou non étendre la communication dans des communes appartenant à d’autres Communauté de communes  ?). Il semble néanmoins que pour attirer les usagers de Mouzillon, la piscine Aqua’val doit proposer une offre différente de celle de Vallet. Pour Monnières, il y a dilemme entre Vallet et Clisson puisque le kilométrage est respectivement de 9,5km et 9,8km. Il faut donc se tourner vers l’analyse en terme de temps et de qualité de trajet. Le temps d’accès est également équivalent mais la qualité de l’axe de déplacement est meilleure pour accéder à Clisson (D59) que pour accéder à Vallet (D116). Monnières présente donc un potentiel de développement à ne pas négliger. En conclusion, Gorges et Gétigné sont des villes à fort potentiel de développement pour Aqua’val. Monnières, Mouzillon et Le Pallet sont des communes aussi proches de Clisson que de Vallet. Le choix des usagers se fera donc en fonction de l’offre proposée dans ces deux équipements. Pour attirer du public, il faudra dans un premier temps bien faire connaître la piscine par une signalisation développée, et proposer des activités et des animations différentes ou de meilleure qualité que celles de Vallet.

La piscine Naiadolis, situation et équipements

La piscine de Vallet a été construite en 2002. Depuis l’ouverture, elle est gérée par un prestataire privé. Un contrat de 7 ans a été passé entre la Communauté de communes de Vallet et la société Segap. Puis le 18 octobre 2009, le contrat avec la Segap n’a pas été renouvelé et la gestion est passée dans les mains d’une autre société, Prestalis. L’éthique de ce prestataire est de travailler dans des villes de campagne ou des bourgs comme à Vallet, situées dans un rayon de 200km autour du siège (localisé à Chateaugiron, 35410). Les équipements comprennent un bassin sportif, un bassin ludique, un toboggan avec bassin de réception et une pataugeoire. Il y a un espace balnéo fermé par une porte vitrée, comprenant un SPA, un sauna et une douche. L’espace donne sur un parking mais est masqué par un autocollant collé sur la baie vitrée, représentant des bambous. L’espace est petit mais la disposition et la décoration inspirent un sentiment de bien-être. Pour l’ensemble de Naiadolis, la surface d’eau totale s’élève à 450m2. La FMI est de 375.

Plan des bassins de la piscine Naiadolis de Vallet

La situation géographique est favorable puisque la piscine est située en centre ville, à deux pas de l’église de Vallet. De plus, la signalétique est bien mise en place (4 panneaux « piscine » sur la route Clisson-Vallet). Naiadolis est également positionnée près des écoles. Par ailleurs, les places de stationnement sont très nombreuses, environ 230 places ainsi que 3 emplacements « handicapé » et une vingtaine de places pour les vélos. Par ailleurs, la piscine est desservie pendant les vacances par une navette gratuite mise en place par la Communauté de communes de Vallet. Pendant toutes les vacances scolaires, du lundi au vendredi les navettes relient les communes de la CCV à la piscine Naiadolis.

Pour le personnel, il y a 4 MNS, 2 personnes pour l’accueil, 1 technicien, 2 BNSSA qui travaillent un week-end sur 2, et un temps partiel qui effectue 6 h de ménage par semaine. L’entretien technique, la maintenance et la vidange sont effectués par la société privée Axima Suez. Cette gestion entraine parfois des temps d’intervention très longs.

Les tarifs ont changé en octobre 2009. Effectivement, les nouveaux élus ont été choisis et ont fait de cette baisse de tarifs un point essentiel de leur campagne électorale. Le cahier des charges incluait donc cette demande et Prestalis y a parfaitement répondu La carte famille est particulièrement intéressante puisqu’elle coûte 7,50€ pour 3 personnes. Chaque enfant supplémentaire paye 2,50€. Au moment de ma rencontre avec Laurent Delauney, responsable de la piscine, le tarif de l’espace balnéo était noté à 9,90€ sur les documents de communication. Hors, il y avait une erreur car le tarif est en réalité de 7€ pour l’entrée piscine et balnéo, et de 5€ pour la balnéo seule. Ce nouveau tarif a pris effet en février. Les prix des cours en revanche, n’ont pas baissé et au contraire ont même un peu augmenté. Ces nouveaux élus ainsi que le nouveau prestataire commencent dès à présent à relancer l’équipement. De nombreux projets d’animation sont en cours afin de donner une image plus dynamique de la piscine.

Les installations d’accueil et les logiciels de gestion de fréquentation ont été changé. Un système de carte magnétique a été installé et permet de connaître le nombre d’usagers, ce qui n’était pas possible avant. Par ailleurs, un boitier est disposé à la sortie pour les personnes possédant des cartes 10h. Il permet de déduire 15 minutes du temps décompté afin de compenser le temps de change dans les vestiaires.

Pour la fréquentation, Naiadolis accueille environ 8000 à 9000 scolaires par an. Toutes les écoles de la CCV viennent à la piscine. On trouve les élèves de 3ème cycle, comme à Clisson, et les collèges. Le nombre de vestiaires collectifs est limité à 2, ce qui pose parfois des problèmes d’organisation. 12 créneaux sont destinés aux primaires durant quatre après-midi par semaine. 7 créneaux sont réservés aux secondaires durant quatre matinées par semaine. À Aqua’val, ce sont également les CM1 et CM2 qui sont accueillis prioritairement ainsi que les collégiens. 12 créneaux sont consacrés aux primaires et 26 créneaux sont réservés aux collégiens. Il est important de préciser que pour permettre au plus grand nombre d’élèves d’accéder à l’équipement, il a été mis en place à Aqua’val un système de cycle pour les primaires et un système de semestre pour les secondaires. Ainsi, chaque cycle dure 10 semaines et permet à plusieurs classes différentes de venir à la piscine au cours de l’année. En 2009-2010, les cycles sont les suivants : premier cycle, du 24 septembre 2009 au 10 décembre 2009, deuxième cycle, du 17 décembre 2009 au 18 mars 2010 et enfin troisième cycle, du 25 mars au 24 juin 2010. Pour les secondaires, deux semestres sont déterminés : le premier semestre commence le 14 septembre 2009 et s’achève le 25 janvier 2010, et le second semestre débute le 26 janvier 2010 pour se terminer le 21 juin 2010.

Concernant la fréquentation tout public, la piscine de Vallet atteint 34250 entrées en 2009. En totalité, la piscine Naiadolis a accueilli 74163 usagers soit environ 25600 personnes en activité. Il y a une très forte fréquentation le dimanche matin, environ 380 entrées en moyenne, peut-être en raison du marché qui a lieu en centre ville ce même jour. L’après-midi concentre en moyenne la moitié de la fréquentation du matin. Depuis la modification du prix de l’entrée balnéo et balnéo plus piscine, le nombre d’entrées balnéo a considérablement augmenté. La piscine est passée d’une vingtaine d’entrées par mois à 136 entrées pour le mois de février.

Comparaison des activités

À Naiadolis, les activités proposées sont l’apprentissage adulte et enfant, le perfectionnement adulte et enfant, l’aquagym ou gym aquatique ou encore la nage loisirs. Un créneau le mardi soir est consacré à la natation artistique ce qui n’existe pas à Aqua’val. Le samedi, des créneaux sont réservés aux bébés à l’eau et à l’activité jardin aquatique tout deux dédiés aux enfants de 9 mois à 5 ans. Le jardin aquatique conserve le même principe de familiarisation avec le milieu aquatique et le même aménagement que pour les bébés nageurs mais pour cette activité le maître nageur est plus en retrait. L’objectif est toujours de conseiller les parents sur les bons gestes à faire tout en leur laissant plus de liberté que pour les cours de bébés à l’eau. La nage loisirs est un cours qui permet de pratiquer la natation en associant échauffement, techniques de nage, entraînement adapté, mais aussi nage avec palmes, initiation à la plongée ou encore au sauvetage. Le samedi, de 13h à 14h, le créneau est consacré à la nage loisirs pour les adolescents de 14 à 18 ans, tandis que le créneau du lundi soir est plutôt dédié à des enfants dont le niveau est assez élevé. En ce qui concerne le nombre de créneaux dédiés au cours, on constate que le fait d’avoir deux bassins intérieurs permet de proposer un nombre particulièrement important de cours. Pour la familiarisation proposée à Aqua’val, on peut la mettre en parallèle avec le cours « jardin aquatique » de Vallet. Il y a beaucoup de familiarisation à Clisson, et la demande n’est pas toujours satisfaite par manque de places. Il y a donc 6 cours tandis qu’à Vallet il n’y a qu’un créneau de proposé. Pour l’aquagym 11 créneaux sont consacrés à cette activité à Vallet tandis qu’à Aqua’val nous en avons 10. 12 créneaux d’apprentissage enfant sont mis en place à Vallet, et 2 créneaux pour l’apprentissage adulte. À Aqua’val, 10 créneaux sont proposés aux enfants pour l’apprentissage et 2 pour les adultes. À Vallet, il y a 9 cours de perfectionnement enfant et deux en apprentissage adulte. Pour ce qui concerne ces cours à Clisson, ils sont respectivement au nombre de 4 et de 3. Le sport 4 nages proposé à Clisson équivaut à la nage loisirs de Vallet, dispensée dans deux créneaux. Pour le sport 4 nages de Clisson, il y a trois créneaux consacrés. Les deux établissements proposent un créneau d’aquaphobie. Enfin, à Vallet 3 créneaux sont réservés aux grandes sections de maternelle et 2 aux petites sections de maternelle.

Occupation de la piscine

Un emploi du temps reprend les horaires d’ouverture de la piscine que ce soit pour les scolaires, pour les cours ou pour le tout public. Pour la légende, AE signifie apprentissage enfant, AA apprentissage adulte, PE perfectionnement enfant, PA perfectionnement adulte, GA gym aquatique, GSM grande et moyenne section de maternelle et NL nage loisirs.

Occupation naiadolis externe.jpg












Tarifs des activités

Comparatif du prix des activités entre Vallet et Clisson

Pour les activités, les cours sont en majorité plus chers à Vallet qu’à Clisson même si le tarif est le même pour les adultes et pour les enfants à Clisson. Seule l’activité sport 4 nages est plus chère que les activités de Vallet, mais cette activité est dispensée 2 fois par semaine ce qui explique qu’il y ait un tarif un peu plus élevé. À Vallet, il y a un tarif « cours individuel enfant » ce qui n’est pas proposé à Clisson.  

Les ouvertures publiques

Nous avons vu que la piscine Aqua’val propose un nombre d’heures d’ouverture correct par rapport aux autres établissements étudiés. Cependant il peut être intéressant de comparer de manière plus approfondie les ouvertures publiques de Vallet et celles de Clisson.

Comparatif des horaires d'ouverture de la piscine de Vallet et de Clisson

En nombre d’heures d’ouverture les deux équipements sont assez similaires puisqu’il n’y a qu’une heure de différence. Pour le détail, Vallet comme Clisson propose deux ouvertures le midi sauf qu’à Naiadolis le créneau se prolonge jusqu’à 14h. Les jours d’ouverture le midi sont le lundi pour les deux équipements ainsi que le jeudi pour Vallet et le vendredi pour Clisson. Les nocturnes sont plus significatives à Vallet dans le sens où les heures d’ouverture et de fermeture sont tardives (19h30 - 22h). À Clisson, la piscine ferme au plus tard à 21h mais ouvre plus tôt dans l’après-midi (17h30). En revanche, Aqua’val est ouverte une fois de plus en soirée, le jeudi de 19h à 20h30. Le mercredi est quasiment similaire dans les deux équipements. En revanche le samedi, Vallet est ouverte 1h30 de plus. Elle ouvre plus tôt et ferme plus tard. Enfin le dimanche, Naiadolis porpose un créneau de 4h30 l’après-midi en plus de son ouverture matinale.

En conclusion, en semaine Naiadolis est ouverte soit le midi (12h – 14h) soit le soir tard (19h30-22h). Aqua’val est ouverte de manière générale plus tôt et propose une ouverture en matinée le lundi et une nocturne supplémentaire le jeudi. Le week-end, Vallet propose une ouverture plus longue le samedi après-midi et une ouverture le dimanche après-midi. 

Fréquentation de l’équipement et taux de pénétration

Pour Vallet, en 2009 la fréquentation tout public s’est élevée à 39564 entrées. Pour la fréquentation tout public confondu, c’est-à-dire scolaires et cours compris, le nombre d’entrées a atteint 74163 entrées. Rappelons qu’à Aqua’val, la fréquentation tout public a été de 57930 entrées, et la fréquentation tout public confondu s’est élevée à 114768.

Ces chiffres vont nous permettre de connaître le taux de pénétration. Le taux de pénétration détermine le rapport entre le nombre d’utilisateurs d’un produit et la population cible entière. Dans la Communauté de communes de Vallet il y a 17860 habitants. Le taux de pénétration tout public est donc de 39564 divisé par 17860, soit 2,21. Pour le taux de pénétration global, il est de 4,15. Pour Clisson, le taux de pénétration tout public est de 1,68, tandis que le taux de pénétration global atteint 3,33. On constate donc une très grande différence entre les taux de Vallet et ceux de Clisson. Même si le nombre d’entrées est nettement plus important à Clisson, le nombre d’habitants l’est aussi. C’est pourquoi, il y a un meilleur taux de pénétration à Vallet.

Conclusion Vallet - Clisson

En ce qui concerne les communes à potentiel, Clisson a de très bonnes perspectives en ce qui concerne Monnières car la qualité de déplacement est meilleure entre Clisson et Monnières qu’entre Vallet et Monnières. Pour les communes du Pallet et de Mouzillon, le constat démontre qu’elles sont autant accessibles à Clisson qu’à Vallet. Le choix des usagers sera donc en fonction de l’équipement et des animations de chacune des piscines.

Naiadolis possède une très bonne situation en ville contrairement à Aqua’val. En effet, la piscine de Vallet est située en plein centre ville, juste à côté de l’église. De plus, la signalétique est bien développée, il est facile de trouver la piscine. Le parking est très grand et peut accueillir un plus grand nombre d’usagers qu’à Clisson. Par ailleurs, des navettes gratuites sont mises en place pendant les vacances scolaires (sauf celles de Noël) du lundi au vendredi. Elles relient les communes de la Communauté de communes de Vallet à la piscine.

Concernant les équipements, ils sont plus développés qu’à Clisson pour les bassins intérieurs. On trouve deux bassins, dont un ludique, ainsi qu’un toboggan avec bassin de réception. En revanche il n’y a pas de bassin extérieur et la situation en ville ne permet pas d’agrandir l’équipement. Même si la piscine est située en ville, les grandes baies vitrées permettent une très bonne luminosité. L’espace détente est très bien situé car il est un peu en retrait et fermé par une porte vitrée. Pour les activités, les propositions sont très proches de celles de Clisson. Néanmoins, il y a davantage d’apprentissage mais moins de familiarisation qu’à Clisson. De plus, l’équipement permet de proposer plus de cours car les deux bassins sont exploitables. Pour les tarifs des activités les cours sont plus chers qu’à Clisson mais les tarifs d’entrée piscine sont moins chers. D’autre part, une carte famille est proposée tout au long de l’année, avec un tarif très attractif, 7,50€ pour 3 personnes.

Les chiffres de fréquentation à Vallet sont très nettement inférieurs à ceux de Clisson. Cependant, la Communauté de communes de Vallet ne réunit que 17860 habitants, ce qui est très peu par rapport aux 34449 habitants de la CCVC. C’est pourquoi lorsque l’on analyse le taux de pénétration, on constate que celui de Vallet est bien meilleur. Vallet touche donc plus de population. À Vallet, il y a une enveloppe budgétaire prévue pour le volet animation. Cet avantage fait la différence notamment pour l’organisation de soirées spéciales comme la Saint-Valentin. Les soirées à thème restent majoritairement orientées vers le public adulte contrairement à Clisson où les animations pendant les vacances sont plus prévues pour les enfants. 

Montaigu

Analyse isochrone et qualité de déplacement

Montaigu est située à 15,1km de Clisson soit un temps de déplacement de 21 minutes avec une bonne qualité de déplacement.

Analyse isochrone de Montaigu
Analyse isochrone de Clisson
Distance kilométrique entre Montaigu/Clisson et les communes analysées
Distance temps entre Montaigu/Clisson et les communes analysées


Concernant les distances temps séparant Montaigu aux communes de Vieillevigne, La Planche, La Bruffière, La Bernardière et Remouillé, elles sont assez hétérogènes. Effectivement, pour les communes de La Planche et de Vieillevigne, il est indéniable que ces communes sont plus accessibles à Montaigu qu’à Clisson. Pour Vieillevigne, la distance de Montaigu est de 9,5km pour 12min, alors que pour Clisson elle est de 21,9km pour 29min. Il est clair que les habitants de Vieillevigne vont à la piscine de Montaigu. D’ailleurs, les résultats des inscriptions aux activités en 2009 – 2010 sont significatifs puisqu’aucun inscrit ne vient de Vieillevigne. Cette constatation est d’autant plus sévère que même les écoles de Vieillevigne ne fréquentent pas Aqua’val. La population de Vieillevigne est donc une population totalement inaccessible pour Aqua’val. Pour La Planche, l’analyse est assez similaire. Montaigu se situe à 12,7km soit 17min, tandis que Clisson est à 19,3km soit 25min. Les habitants de La Planche ont donc plus de facilité à accéder à l’équipement de Montaigu d’autant plus que la route est meilleure que celle reliant Clisson. Vieillevigne et La Planche sont les deux seules communes ne laissant aucun doute sur l’accessibilité. En revanche, pour La Bruffière, Remouillé et La Bernardière les analyses isochrones démontrent que la proximité de Montaigu et de Clisson est assez identique en terme de temps. Remouillé est à 15min de Clisson et 15min de Montaigu. Néanmoins, la route menant à Montaigu est meilleure que celle allant à Clisson. La Bruffière est à environ 16min et La Bernardière est à une moyenne de 11min. En revanche en terme de kilomètres, La Bernardière est bien plus près de Clisson, 5,8km contre 9,5km pour Montaigu. La Bruffière et Remouillé sont en revanche légèrement plus éloignée de Clisson que de Montaigu. Néanmoins, la bonne qualité de déplacement entre Clisson et La Bruffière pourrait participer à une meilleure accessibilité des habitants de cette commune.

En conclusion, Vieillevigne et La Planche sont des communes très difficile à atteindre tandis que La Bruffière et La Bernardière sont des communes qui présentent un potentiel de développement à considérer. Pour le cas de Remouillé, il peut y avoir conflit car cette commune est à égale distance temps de Clisson et de Montaigu, avec une qualité de déplacement différente. Pour toucher la population de Remouillé, il va donc falloir développer une communication très importante pour palier à cette moins bonne qualité de déplacement.ulatif des distances entre Montaigu/Clisson et les différentes communes

La piscine de la Bretonnière, situation et équipements

La piscine a ouvert le 7 juillet 2002. Sa situation géographique est plutôt bonne car elle est située sur un axe important, dans la ZAC La Maronnière près d’un supermarché, facilement repérable pour des usagers locaux. Cette situation favorise également le nombre d’entrées tout public le midi, car il y a de nombreuses entreprises aux alentours. En revanche, la signalétique est plutôt mauvaise car il n’y a quasiment pas de panneaux de signalisation. Pour les nouveaux usagers ou les touristes, la piscine est souvent connue sous le nom de « piscine de Montaigu » bien qu’étant située à Boufféré. Une fois arrivé à Montaigu, il n’y a aucune indication pour faciliter l’accès à la piscine. Les usagers pourraient donc être vite découragés par ce manque d’informations. Pour le parking de la Bretonnière, il est assez similaire à celui d’Aqua’val. Il arrive que le parking soit plein, surtout en été. Cependant, il y a possibilité de se garer à proximité puisqu’il y a des commerces et des entreprises.

14 personnes sont employées à la piscine, dont 13 temps plein. Il y a 6 éducateurs dont un chef de bassin, deux agents d’accueil, 3 personnes pour l’entretien des vestaires et des sanitaires, deux techniciens et un directeur.

La piscine s’étend sur 380m2 de plan d’eau intérieur et 240m2 extérieur. À l’intérieur, il y a un bassin sportif de 25m, un bassin ludique, une rivière, une pataugeoire, un jacuzzi de 9m2, un sauna et un hammam. À l’extérieur, il y a un bassin ludique, une pataugeoire et un pentaglisse trois rangs.

Plan montaigu externe.jpg

Comparaison des activités
Ecole de natation
Bébés nageurs et moussaillons
Les ptits mousses et l'aquagym

Pour les activités proposées à la piscine de La Bretonnière, on constate qu’il y a une offre importante de cours.

Par rapport à Clisson, il y a trois cours différents pour les 3 – 6 ans. Il y a les « petits mousses » pour les enfants de 3 et 4 ans, les « mousaillons débutants » et les « mousaillons pro » pour les 4 – 6 ans. Cinq créneaux sont réservés à ces cours. À Clisson, les 3 – 6 ans participent tous au cours de familiarisation proposé sur cinq créneaux également. Les créneaux horaires n’imposent pas de niveau prédéfini mais les maîtres nageurs s’adaptent en fonction de leur groupe. Les groupes sont composés de 6 enfants sauf le mercredi matin, où il y a un groupe de 24. En familiarisation, on considère qu’il faut un MNS pour 6 enfants, c’est pourquoi pour le cours du mercredi matin, 4 MNS sont mobilisés. Quatre groupes de 6 enfants sont constitués en fonction du niveau. À La Bretonnière, 26 places sont proposées pour les Mousaillons de 4 à 6 ans et 10 places sont disponibles pour les petits mousses. À Aqua’val, 66 places sont disponibles pour la familiarisation.

À Montaigu, il y a environ 526 places en école de natation (dont 50 places en cours pré-ados). Les inscriptions se font au trimestre ou à l’année. À Clisson, il y a 336 places disponibles en inscription à l’année en sachant que 6 créneaux sont mixtes puisqu’il y a possibilité de s’inscrire à l’année ou au trimestre. Les inscriptions au trimestre permettent ainsi d’accueillir plus d’enfants au cours de l’année. Les effectifs d’école de natation sont très importants par rapport à Clisson (de 24 à 55 à Montaigu et de 12 à 48 pour Clisson.). Les maîtres nageurs mis à disposition à Montaigu pour ces cours sont au nombre de 2 à 5 et à Clisson de 1 à 4 : on considère qu’il faut un maître nageur pour 12 enfants.

Les cours réservés aux adolescents correspondent à notre sport 4 nages. On constate qu’il y a 1 créneau à Montaigu tandis qu’il y a 3 créneaux différents à Clisson. Néanmoins, en terme de places, Montaigu et Clisson restent assez proches, respectivement 45 et 50 places proposées. Les cours aquabébé, adulte débutant, adulte perfectionnement et aquagym sont proposés aussi bien à Clisson qu’à Montaigu. Pour les bébés, il n’y a pas d’inscription à l’année ou au trimestre à Montaigu contrairement à Clisson où les inscriptions se font au trimestre. À La Bretonnière, les parents viennent en fonction de leurs envies et de leurs besoins le samedi matin. Il y a le même nombre de créneaux en adulte apprentissage et perfectionnement dans les deux équipements. Le nombre de places disponibles est similaire, environ 110 places. Pour l’aquagym, 217 places sont proposées alors qu’à Clisson 390 places sont proposées.

Pour les scolaires, La Bretonnière reçoit des enfants de second cycle (grande section de maternelle, CP et CE1), des collégiens et des lycéens. 21 créneaux sont donc occupés dans la semaine pour ces classes. À Aqua’val, ce sont les CM1 et CM2 qui sont accueillis prioritairement ainsi que les collégiens. 12 créneaux sont consacrés aux primaires et 26 créneaux sont réservés aux collégiens. Au total, il y a environ 18 000 entrées pour les activités à Montaigu et 55 000 entrées piscine tout public. De plus, la piscine accueille entre 800 et 900 scolaires par semaine. Le total des entrées pour 2008 était de 95 000 et est passé à 105 000 entrées en 2009. À Clisson, le nombre d’entrées pour les activités a atteint 24 862.

Occupation de la piscine

Occupation bretonniere externe.jpg

Tarifs des activités

Les tarifs proposés à La Bretonnière sont dégressifs en fonction du nombre d’enfants. L’activité pour le premier enfant coûte 136,50 €, pour le 2ème enfant 109,20 €, pour le 3ème enfant 87,35 € et pour le 4ème enfant 69,89 €.

Pour les cours adultes et l’aquagym, les tarifs Aqua’val sont moins élevés qu’à La Bretonnière mais pour les cours enfants, ils sont plus chers. On remarque tout de même qu’à Aqua’val il n’existe pas de tarif différentiel entre enfant et adulte. Le prix d’une activité pour adulte est raisonnable tandis que ce même prix pour une activité enfant est plus élevé qu’à Montaigu. Le tarif Aqua’bébé ou bébé nageurs est légèrement plus cher à Montaigu qu’à Clisson car à Aqua’val les 10 séances sont à 80€.

Tarifs des activités de Montaigu
Tarifs des activités de Clisson
Les ouvertures publiques

Comme pour l’analyse Vallet/Clisson, nous allons analyser de manière plus détaillée les ouvertures publiques de Montaigu et celles de Clisson.

Comparatif Ouverture2 externe.jpg

En totalité, le nombre d’heures d’ouverture est très proche pour les deux équipements. En revanche, à la piscine de la Bretonnière, quatre jours sont ouverts le midi. C’est une différence très significative par rapport à Clisson qui n’est ouverte que deux midis dans la semaine. En revanche Aqua’val est ouverte trois soirs dans la semaine tandis que la Bretonnière est ouverte deux soirs dans la semaine. Le lundi est quasiment similaire pour les deux équipements. Le samedi et le dimanche, Montaigu est ouverte plus longtemps que Clisson. En conclusion, à la Bretonnière, les ouvertures le midi sont privilégiées à celles du soir. C’est l’inverse à Clisson.

Fréquentation de l’équipement et taux de pénétration

Comme pour Vallet, nous allons déterminer le taux de pénétration tout public et celui tout public confondu de la piscine de Montaigu et les comparer avec ceux de Clisson. Le syndicat mixte Montaigu-Rocheservière a une population de 40568 habitants. La fréquentation tout public a atteint environ 55000 entrées en 2009 tandis que la fréquentation globale était d’environ 105000 entrées. Le taux de pénétration du tout public est égal à 1,35. Le taux de pénétration global est quant à lui de 2,59. Rappelons que ceux de Clisson sont de 1,68 pour la fréquentation tout public et de 3,33 pour la fréquentation globale. On constate que ces deux taux sont inférieurs à ceux de Clisson. Néanmoins, le taux de pénétration tout public reste assez proche et démontre qu’il faut continuer à améliorer notre fréquentation en période tout public.

Conclusion Clisson - Montaigu

En ce qui concerne les communes accessibles à Montaigu, on constate que La Planche et Vieillevigne sont très proches. Pour le cas de Remouillé, Montaigu dispose d’un avantage grâce à une meilleure qualité de déplacement. Enfin pour La Bernardière et la Bruffière, l’analyse isochrone a démontré qu’il y avait un bon potentiel de développement pour la piscine Aqua’val. Pour la situation de l’équipement, Montaigu possède une meilleure visibilité car la piscine est située sur une route assez passagère. En revanche, cette situation possède des inconvénients notamment car le cadre possède moins de charme. Pour la signalétique, elle est comme à Clisson, trop peu développée. Pour le stationnement, la piscine de Montaigu possède un parking avec le même nombre de places. Néanmoins, la zone industrielle aux alentours représente un potentiel en cas de manque de places.

Pour les équipements, Montaigu possède deux bassins intérieurs ce qui est mieux qu’à Clisson. Pour l’espace détente il y a un sauna comme à Clisson mais aussi un hammam. À l’extérieur, il y a un bassin ludique et une pataugeoire. Ces équipements sont moins pratiques que ceux de Clisson qui, grâce à la taille des deux bassins extérieurs, permettent plus d’activités. En revanche, Montaigu possède un pentaglisse que Clisson n’a pas. Néanmoins à Clisson, les espaces verts sont très grands et ont permis d’installer différents équipements sportifs.

Pour les activités, les deux équipements proposent beaucoup d’activités. Cependant, à Montaigu, l’accent est plus mis sur l’école de natation enfant que sur la familiarisation. À Clisson, il a 10 cours de natation pour 6 cours de familiarisation. Pour les activités, Montaigu a totalisé environ 18000 entrées tandis qu’à Clisson 24862 entrées ont été enregistrées.

En ce qui concerne les tarifs des activités, le prix est identique à Clisson et à Montaigu pour les adultes mais il est plus élevé à Clisson pour les enfants. Pour les tarifs d’entrée à la piscine étudiés très précisément plus haut, le tarif adulte est à peine plus cher à Montaigu mais le tarif enfant est nettement moins élevé. Par contre pour les abonnements enfants, Clisson est moins cher. Néanmoins, les abonnements adultes et la carte 20h sont plus chers. Le sauna et hammam est moins cher à Montaigu. Enfin, à la piscine de la Bretonnière, un tarif préférentiel est proposé en été pour les familles (2 adultes et 4 enfants maximum) et parfois également de manière ponctuelle le samedi après-midi.

Pour la fréquentation des deux équipements, on constate que Clisson possède une meilleure fréquentation totale mais reste assez proche de celle de Montaigu pour les entrées tout public (respectivement 57 930 pour 55 000 entrées). En revanche, la population du syndicat mixte Rocheservière-Montaigu est nettement plus importante qu’à Clisson, 40 568 habitants pour 34 449 habitants à Clisson. Ceci provoque un taux de pénétration moins bon à Montaigu qu’à Clisson. Ce constat est tout de même à modérer car le taux de pénétration tout pulic reste comme pour le nombre d’entrées, assez proche entre les deux équipements.

Pour les activités, Aqua’val propose plus d’animations organisées par les maîtres nageurs pendant les vacances. De plus, à Clisson l’animation « fête ton anniversaire à la piscine » engendre une belle fréquentation les mercredis et samedis après-midi. En revanche, Montaigu dispose de structures gonflables mises à disposition pendant les vacances. De plus, quelques soirées à thème sont programmées au cours de l’année. En terme de communication, à Montaigu la plaquette horaire est distribuée tous les ans avec le calendrier des tris, ce qui n’est pas encore fait à Clisson. Lors d’une étude de marketing relationnel, il est essentiel d’analyser l’environnement interne et l’environnement externe de la structure faisant l’objet de l’étude. Néanmoins, dans le cas d’une structure publique, le facteur « usager » est essentiel puisqu’il est à l’origine même de la création de l’organisme. Il est donc indispensable d’étudier la piscine Aqua’val à travers ses usagers.

Aqua’val et ses usagers

Le choix d’une enquête

Dans un premier temps, la meilleure façon de connaître ses usagers est d’effectuer des « recensements » lors des inscriptions aux cours par exemple. Ces données ont déjà été récupérées par le personnel d’accueil lors des inscriptions mais également lors d’achat de cartes plusieurs entrées. Une liste d’adresses e-mails a même été constituée. S’il est facile de connaître la provenance de ces usagers réguliers ou assidus, il est difficile de savoir leurs habitudes et leur degré de satisfaction. D’autre part, des informations concernant le public occasionnel sont difficile à obtenir car c’est un public qui vient peu à la piscine et qui achète rarement des cartes plusieurs entrées. C’est pourquoi une étude de satisfaction peut être le moyen de toucher tous ces publics et d’obtenir les informations concernant les usages de l’équipement et l’appréciation des usagers.

Il existe deux types d’enquête : quantitative ou qualitative. Une étude quantitative est une enquête pour laquelle on interroge un grand nombre de personnes par le biais principalement de questions fermées ou à choix multiples. Le temps d’enquête est court, entre 3 et 5 minutes. Une enquête qualitative est plus approfondie puisqu’on interroge un faible nombre de personnes sur les raisons profondes de leur choix. Les entretiens peuvent être collectifs, jusqu’à 8 personnes ou individuels, et peuvent durer entre 30 minutes et toute une journée dans le cas de journée d’étude. Cette dernière méthode est assez lourde à mettre en place puisque les candidats sont sélectionnés en fonction de leur âge, leur sexe, leur catégorie socio-professionnelle ou encore leur provenance géographique. De plus, ce type d’étude nécessite une personne spécialisée dans la conduite d’enquêtes par groupe pour mener l’entretien collectif. Pour Aqua’val, le choix a été fait de réaliser un questionnaire à la fois quantitatif et qualitatif. Cette méthode a pour avantage de sonder un grand nombre de personnes tout en leur permettant de s’exprimer librement sur certains points.

Les objectifs de l’enquête de satisfaction

L’enquête a été menée du 17 février au 24 avril 2010 sur le site de la piscine Aqua’val. Elle a également été mise en lien sur le site internet de la Communauté de communes de la Vallée de Clisson. L’enquête a pour objectifs de connaître les usages de l’équipement, la satisfaction, l’appréciation et le profil socio-démographique des usagers ayant répondu. Il y a des questions fermées, des questions ouvertes, des questions filtres (qui ne concernent pas tout le monde) et quelques questions à choix multiples. Le nombre de personnes interrogées doit être d’au moins 100. Les questions concernent toutes un objectif précis. Le rythme de fréquentation et la périodicité sont les réponses recherchées aux questions 1, 2, 7 ,8, 9 et 15. Les usages de l’équipement sont posés dans les questions 3, 4, 5, 6 et 10. Les questions de 11 à 14 concernent la satisfaction et l’appréciation des usagers sur l’équipement. Les questions 17 et 18 informent du signalétique des personnes interrogées. Enfin la question 16 interroge les usagers sur ce qui pourraient motiver leur fréquentation. C’est une question ouverte, très riche d’informations, où la personne peut s’exprimer de manière plus précise.

Le questionnaire

Enquete-satisfaction aquaval 2010 Page 1.jpg Enquete-satisfaction aquaval 2010 Page 2.jpg

Les résultats

Les résultats des enquêtes sont traités par le logiciel Sphinx, prêté par Christophe Martin de la CCVC. En totalité il y a eu 202 questionnaires récoltés.

Les fonctionnalités du logiciel m’ont permis d’informatiser mon questionnaire, c’est-à-dire de saisir les questions posées qu’elles soient fermées, ouvertes, à réponses multiples ou filtres, de recueillir les réponses des usagers, d’obtenir le dépouillement de l’enquête. Les questionnaires sont classés par numéro ce qui facilite leur recherche en cas de besoin. Avec Sphinx, les résultats sont clairs et sous diverses formes (pourcentage, graphique, tableau). Il est également possible d’extraire les différentes données sous format word.

La vraie plus-value de ce logiciel est de pouvoir croiser plusieurs variables et d’obtenir des statistiques très précises sur un point de recherche donné. Le nombre de variables à saisir est appréciable et permet une analyse très fine des données. Par exemple, si on intègre trois variables, il est possible de connaître la provenance géographique d’usagers de 20 à 59 ans, fréquentant à la fois le sauna mais aussi la piscine au moins une fois par semaine. Sans traitement informatique, cette recherche aurait été longue et laborieuse.

Afin de simplifier le dépouillement, nous avons choisi de prendre les quatre objectifs de l’enquête à savoir le signalétique des personnes interrogées, la fréquentation de l’équipement, l’usage de la piscine et la satisfaction des usagers. Les résultats sont d’abord exploités dans leur totalité puis seront analysés de manière plus précise en fonction de strates considérées comme pertinentes. Il est important de prendre conscience que les résultats de l’enquête demeurent des indications et non des données catégoriques. En effet, le questionnaire étant auto-administré, les usagers avaient entièrement le choix de participer ou non à l’enquête. On ne peut donc pas considérer que l’échantillon interrogé représente parfaitement l’ensemble des usagers d’Aqua’val ni même que les réponses données ne représentent l’avis unanime des usagers. Les réponses nous orientent vers les tendances de satisfaction des usagers.

Le signalétique

Le signalétique des personnes interrogées

La provenance géographique des personnes interrogées

En ce qui concerne le signalétique, on constate que les femmes de 20 à 39 ans représentent la majorité des personnes ayant répondu au questionnaire.

Les employés représentent la catégorie socio-professionnelle la plus représentée par le questionnaire. 34,2% des réponses proviennent de cette catégorie alors que sur l’ensemble de la population de la CCVC, les employés sont 17,04%. De manière générale, la moitié des employés ayant répondu sont inscrits en cours et l’autre moitié fréquentent la piscine en période tout public. La plupart vient en famille, seul ou entre amis mais quasiment jamais en couple. Très peu d’ouvriers ont répondu au questionnaire, seulement 5% alors qu’ils sont 20,57% sur l’ensemble de la population de la CCVC. On peut soit penser qu’ils n’étaient pas du tout intéressés par cette enquête soit qu’effectivement il y a peu de fréquentation des ouvriers. Il pourrait être intéressant dans ce cas précis, de travailler sur les cartes CE en relançant au cours de l’année une communication adéquate. Deux catégories socio-professionnelles sont représentées dans les résultats comme dans la population de la CCVC. Il s’agit des professions intermédiaires (15%) et des personnes sans activité (12%). Pour les professions intermédiaires, la plupart des réponses a été fournie par des personnes venant soit seules soit en famille, assidues mais pas pendant les créneaux du midi, dont la moitié est inscrite en cours et fréquente également la piscine en période tout public.Cet échantillon ne fréquente pas du tout le sauna, soit car il est estimé trop cher soit car il ne représente pas d’intérêt pour l’usager. Pour les personnes sans activité ayant répondu, elles viennent principalement en famille ou entre amis, pendant les vacances, elles ne fréquentent pas le sauna, car elles sont mineures pour la plupart, et se rendent à la piscine au moins une fois par mois.

Pour la provenance géographique, 79,2% des usagers ayant répondu sont originaires de la CCVC. Cependant, il est important de noter qu’aucun usager de Vieillevigne, de La Planche ou de Remouillé n’a répondu au questionnaire. On suppose donc que la fréquentation de ces usagers est faible voir inexistante. D’ailleurs, ces chiffres confirment les résultats de l’analyse isochrone qui indiquait que Vieillevigne et La Planche étaient des communes inaccessibles et que Remouillé était une commune conflictuelle, à mi-chemin entre Clisson et Montaigu. Par ailleurs, en comparant aux chiffres des inscriptions aux cours, on constate qu’aucun inscrit ne vient de Vieillevigne, que 1,36% des inscrits viennent de La Planche et que 2,61% habitent Remouillé. Pour les communes de la zone de chalandise, il y a eu 11,5% des questionnaires remplis par des habitants de ces communes. Parmi les plus citées, on trouve Cugand et La Bernardière. 5,5% des questionnaires ont été complétés par des habitants hors CCVC et hors zone de chalandise. Les communes de provenance les plus citées sont Saint-Germain, Montfaucon, Nantes et St Sébastien. En analysant plus finement, on constate que les personnes qui ont répondu fréquentent Aqua’val principalement en famille, pendant les vacances, le mercredi ou le dimanche et de manière soit régulière (au moins une fois par mois) soit occasionnelle (au moins une fois par an). 

La fréquentation

Frequentation enquete 1 externe.jpg
Frequentation enquete 2 externe.jpg

Pour la fréquentation, les résultats démontrent que la plupart des usagers sont des habitués, car ils viennent à Aqua’val depuis plus de 3 ans. Il y a nettement moins de réponses de personnes fréquentant la piscine depuis moins d’un an. Cela peut soit signifier que ce type de public ne fréquente la piscine que très occasionnellement ou que très peu de nouveau public vient à Aqua’val. Il resterait donc à le conquérir. De manière générale, Aqua’val est fréquenté par les familles, les personnes seules mais très peu de couples. Peut-être pourrait-on exploiter le sauna ou la pratique régulière d’un sport pour attirer plus de couples. Pour les jours de fréquentation, beaucoup d’usagers ont cité le samedi, le dimanche et le mercredi. Cependant, cela ne nous dit pas si leur fréquentation est assidue, régulière ou occasionnelle. En analysant plus précisément les jours de fréquentation et la périodicité, on constate que beaucoup d’usagers venant le mercredi et le samedi sont plutôt occasionnels (une fois par an) tandis que le dimanche il s’agirait davantage de réguliers (au moins une fois par mois). Ceci expliquerait donc la fréquentation fluctuante du samedi et mercredi, et la bonne fréquentation du dimanche assurée par un bon turn-over. Les assidus ont répondu majoritairement le lundi et le mardi. On constate que même si le nombre d’entrées du lundi est parfois faible il est assez constant grâce à cette fréquentation d’usagers assidus.

Dans l’enquête, on s’aperçoit que 90% des sondés viennent à Aqua’val car la piscine est près de leur domicile. Ce facteur, non maîtrisable pour nous, est donc très important dans la fréquentation de l’équipement. Dans un second temps, les usagers ont choisi Aqua’val pour le prix et les animations, puis pour l’accueil et la qualité des activités. Dans les autres raisons, les usagers ont cité les horaires, la luminosité, la simplicité et l’ambiance de l’équipement.

L’usage de la piscine

Usage piscine 1 externe.jpg
Usage piscine 2 externe.jpg

Les réponses données par les personnes interrogées montrent l’importance de l’activité sportive au sein de la piscine. L’autre raison de fréquentation est celle d’accompagner les enfants. Les personnes qui font du sport, fréquentent la piscine principalement en fonction de leur disponibilité. Pour les usagers qui accompagnent leurs enfants, c’est beaucoup les vacances qui leur donnent envie de venir à la piscine. C’est donc le côté loisirs qui prime. Néanmoins en analysant de manière plus détaillée les personnes accompagnant les enfants, on se rend compte que la moité des réponses est donné par des usagers inscrits en cours. On ne sait s’il s’agit de cours adulte ou de cours enfant. Les cours pour enfants et pour adultes ont donc une influence particulière sur la fréquentation des inscrits en préiode tout public. Ils incitent ainsi les parents à venir à la piscine avec leurs enfants en dehors des horaires de cours.

Pour le sauna, il y a très peu de personnes qui le fréquentent, seulement 8,9%. Pour celles qui ne fréquentent pas le sauna, la raison principale est le peu d’intérêt qu’elle trouve dans cet équipement. La deuxième raison évoquée est le prix.

La satisfaction et l’appréciation des usagers

Satisfaction 1 externe.jpg
Satisfaction 2 externe.jpg

L’accessibilité à la piscine est considérée comme correcte pour 64,9% des personnes sondées. Il faut cependant tempérer ce résultat car près de 80% des personnes qui ont répondu habitent dans une commune de la CCVC. Ce sont donc des personnes qui connaissent déjà l’équipement. En revanche, 35% estiment que la piscine est mal indiquée ou pas suffisamment puisqu’ils n’ont même jamais remarqué d’indications. C’est un chiffre assez important qui démontre qu’il faut vraiment améliorer la signalétique autour de la piscine. Pour l’accueil et l’entretien, les avis sont très favorables. Les personnes qui ont répondu sont satisfaites ou très satisfaites. Pour les personnes mécontentes, elles le sont principalement car elles trouvent le service inégal. Pour elles, il arrive que le pédiluve soit sale et que l’accueil soit plus ou moins chaleureux. Pour les tarifs, 64% des personnes pensent que les prix correspondent parfaitement ou suffisamment aux prestations fournies. 33% pensent que les prix ne se justifient pas ou pas du tout. En général, les avis convergent en ce qui concerne le prix d’entrée pour une famille. Les gens estiment que le tarif est trop élevé et qu’une carte famille pourrait être créée.


Conclusion

Profil des usagers ayant répondu à l’enquête

Qui sont-ils ? 62% des réponses ont été données par des femmes contre 37% par des hommes.

Quel âge ont-ils ? 38% des personnes interrogées ont entre 20 et 39ans contre 32% pour les 40-59ans ou encore 10% pour les moins de 20ans. Les 60 ans et plus n’ont répondu qu’à 7,5%.

La catégorie socio-professionnelle des personnes interrogées : Les employés sont les plus représentés dans les réponses (34%) contre un pourcentage quasi identique de professions intermédiaires, de cadres et de personnes sans activité (environ 14%). Les ouvriers sont peu représentés, à seulement 5%, contre 10% de retraités.

Doù viennent-ils ? Les usagers ayant répondu viennent à 79,2% de la Communauté de communes de la Vallée de Clisson.

Comment fréquentent-ils l’équipement ? La majorité des réponses a été donnée par des usagers venant en famille (61,4%) pour 39,6% venant seul. Cependant, un tiers des personnes venant en famille affirme également venir seul. La majorité fréquente l’équipement depuis plus de 3 ans (66,8%). Les assidus, c’est-à-dire ceux qui viennent au moins une fois par semaine, sont les plus nombreux à avoir répondu (67,3%) contre 23,3% de réguliers (venant au moins une fois par mois). Peu d’occasionnels ont répondu au questionnaire, à peine 10%. Les usagers qui viennent seuls sont à 82,5% des assidus et fréquentent la piscine le vendredi, le lundi et/ou le samedi. Les familles sont à 60% assidues et viennent à la piscine le dimanche, le samedi et/ou le mercredi. 67,3% des personnes interrogées viennent à la piscine pour nager tandis que 17,3% accompagnent les enfants. En revanche, 34 personnes interrogées dans les 20-59 ans demandent des animations supplémentaires, un toboggan ou un aménagement plus ludique pour la pataugeoire. Parmi ces personnes, les 40-59 ans demandent en majorité un toboggan et des animations pour les ados et pré-ados tandis que les 20-39 ans réclament plutôt des jeux ludiques pour la pataugeoire et un toboggan.

Qu’est-ce qui influence leur fréquentation ? Les réponses données par les usagers interrogés expliquent que la proximité de l’équipement est le critère principal de fréquentation, devant le prix ou les animations. Les disponibilités personnelles et professionnelles sont les facteurs les plus influents juste avant les vacances. Les vacances représentent un facteur très important pour les familles.

Fréquentent-ils le sauna ? Plus de 90% des personnes interrogées ne fréquentent pas le sauna. Les raisons principales évoquées sont tout d’abord le peu d’intérêt porté à cet équipement puis le prix.

Quelle appréciation donnent-ils de l’équipement ? 95% des personnes interrogées sont satisfaites de la manière dont elles sont accueillies à la piscine. 64% estiment que les tarifs correspondent aux prestations fournies. Néanmoins, beaucoup de personnes se sont exprimées quant au prix d’entrée trop élevé pour une famille. Le choix a donc été fait de créer une carte famille. Cette carte est proposée au tarif de 12€ et mise en circulation la samedi après-midi de septembre à juin. Concernant l’entretien, les tendances sont à la satisfaction car 95% des personnes sondées estiment les bassins et les abords bien entretenus. Pour les vestiaires et les sanitaires, 85% sont satisfaits mais mettent parfois un bémol à l’entretien du premier pédiluve. Une mesure va donc être prise.

Diagnostic

AFOM1 di.jpg AFOM2 di.jpg

Au sein d’une Communauté de communes dynamique et développée, la piscine Aqua’val est un équipement qui fonctionne bien. La fréquentation est bonne et s’améliore d’année en année. Le public est plutôt satisfait tant par les animations que par l’accueil proposé. L’équipement jouit d’une image positive et familiale. Avec un environnement démographique en forte progression, les usagers à satisfaire sont toujours plus nombreux. Les perspectives de fréquentation sont donc très prometteuses. Cependant, dans un cadre favorable mais très concurrentiel, pour toucher plus de public et fidéliser les usagers, des moyens doivent être mis en place pour développer la visibilité de l’équipement, la communication et assurer un renouvellement régulier des animations.

Stratégie

La stratégie sert à définir les grandes orientations à suivre pour répondre à la problématique. Rappelons la problématique : « Comment améliorer la fréquentation en période tout public ? ».

Axe n°1 : Faire d’Aqua’val un centre aquatique

Intérêt : Proposer un service et une offre différente des concurrents. Donner envie au public de venir à la piscine, véritable centre aquatique proposant des activités et des animations originales et de qualité.

Action n°1 : Donner l’apparence d’un centre aquatique

  • Embellir l’entrée et l’accueil du centre
  • Créer un véritable espace balnéo

Action n°2 : Créer des espaces aquatiques ludiques

  • Enrichir la pataugeoire avec des accessoires
  • Sortir plus souvent le toboggan
  • Faire systématiquement fonctionner les dispositifs à bulles et la cascade
  • Proposer de nouveaux équipements ludiques (type toboggan gonflable)

Action n°3 : Rendre la piscine attractive et vivante

  • Proposer un accueil chaleureux et constant
  • Assurer une hygiène impeccable dans les vestiaires comme autour des bassins
  • Renouveler régulièrement l’offre d’animations
  • Inviter le public à participer aux animations, tant à l’accueil que sur le bassin
  • Définir une périodicité dans les événements organisés

Axe n°2 : Maîtriser et transmettre l’information

Intérêt : Avoir la meilleure visibilité auprès du public. Etre bien informé pour renseigner l’usager.

Action n°1 : Créer une signalétique interne et externe

  • Par la mise en place de panneaux de signalisation
  • Par la mise en place de panneaux d’indication à l’intérieur même du centre (pataugeoire, jacuzzi, sauna)

Action n°2 : Aller chercher l’usager

  • En diffusant plus largement la plaquette de présentation de l’équipement
  • En exploitant la base de données usagers (e-mail, courrier)
  • Par l’affichage à l’extérieur de la piscine

Action n°3 : Communiquer auprès des publics

  • Par une distribution systématique de flyers aux usagers
  • Par un véritable service d’informations à l’accueil (réponse au téléphone, accueil direct du public)
  • Par le site Internet
  • Par un partenariat avec la presse locale
  • En poursuivant la communication dans le magazine de la CCVC
  • Par l’écran positionné à l’accueil (en projet)
  • Par un spot publicitaire au cinéma Le Connétable 

Action n°4 : Faire circuler l’information dans les équipes pour favoriser les échanges et l’implication de tous dans le développement du centre Aqua’val

  • Par l’utilisation du tableau dans la salle commune
  • Informer des fréquentations, des résultats des animations
  • Par la réalisation de documents internes notamment pour le déroulement des événements
  • Par la réunion régulière des équipes

Axe n°3 : Fidéliser et conquérir de nouveaux publics

Intérêt : Toucher le plus de public et surtout dans toutes les classes d’âge. Sensibiliser de nouveaux publics à la pratique sportive et à l’équipement

Action n°1 : Attirer les ado et pré-ado

  • Par le travail en collaboration avec les espaces jeunes, Animaje et Ifac
  • Par l’organisation d’événements privilégiés pour les ado et pré-ado (journée clôture d’été)

Action n°2 : Conquérir les actifs y compris le personnel communautaire et communal

  • En proposant un tarif CE au personnel communautaire et communal au même titre que les entreprises de la CCVC

Action n°3 : Exploiter les nouvelles préoccupations pour le bien-être et la santé

  • Sensibiliser le public aux bienfaits du sauna par des soirées spéciales ou des actions ciblées
  • Valoriser l’activité sportive régulière dans le maintien d’une bonne santé par des communiqués ou des animations (projet sport-santé proposé par Cédric Coulon)

Mise en place

Les tarifs

Une des premières mesures mise en place suite à cette étude concerne le changement de tarifs. En effet, chaque année le 1er juillet les tarifs sont recalculés en fonction du taux d’inflation. Cependant, les propositions tarifaires sont votées bien en amont lors de la commission piscine. Cette année les membres se sont réunis le 26 avril 2010 et des changements assez importants ont été présentés. En effet, les principales préconisations données dans l’étude ont été validées par les membres de la commission mais aussi par le conseil des maires. Le tableau suivent dresse l’ensemble des nouveaux tarifs 2010-2011.

Nouveaux-tarifs.jpg

La redéfinition des tarifs a été totalement différente des années précédentes, puisqu’il n’y a pas eu d’augmentation ou de baisse unilatérale mais que chaque tarif a été étudié au cas par cas.

Les nouveaux tarifs sont tout d’abord simplifiés puisqu’il n’existe plus de tarifs 6 ou 12 entrées mais seulement des cartes 10 entrées. Certains tarifs ont été supprimés parce qu’ils sont soit devenus incohérents soit parce qu’ils n’ont pas généré beaucoup de ventes en 2009. Parmi ces tarifs, on trouve la carte 20 entrées, la carte 20h ou encore la carte 10h tarif réduit. Deux tarifs n’ont pas subit d’augmentation, les tarifs unitaires normaux. En effet, ce sont les deux tarifs qui ont connus les hausses les plus importantes depuis 2005 en particulier le tarif junior. Le choix a donc été fait de maintenir les tarifs proposés en 2009 – 2010. Le tarif 10h adulte a été nettement revu à la baisse puisqu’il était vraiment très cher par rapport aux autres équipements. Il est à présent moins élevé que le tarif réduit 10h proposé auparavant. Le sauna a connu une baisse importante afin de relancer sa fréquentation. Une carte 5 saunas a été créée pour remplacer les cartes 6 et 12 entrées très peu vendues.

Par ailleurs, deux nouveaux tarifs ont été proposés : le tarif exceptionnel et la carte famille. En effet, l’enquête de satisfaction a mis au jour une demande récurrente des familles concernant un tarif privilégié. La choix a donc été fait de créer une carte famille au prix de 12€ pour 4 personnes (2,50€ par enfant supplémentaire), proposée le samedi après-midi du 1er septembre au 30 juin 2011. De plus, un accent doit être mis sur les animations et la création d’événementiels. En réponse à cette préconisation, un tarif exceptionnel de 2,50€ a été créé. Il servira uniquement dans le cas d’animations particulières.  

Le rôle du pôle accueil

Le pôle accueil est un élément essentiel de toute organisation. L’agent d’accueil est le premier contact pour l’usager/client. Il représente la structure pour laquelle il travaille, il est donc essentiel qu’il reflète l’image la plus positive qu’il soit.

À Aqua’val, les chargées d’accueil sont polyvalentes car elles s’occupent à la fois de l’accueil des publics mais aussi de l’entretien du centre aquatique. Suite à la stratégie préconisée, certaines mesures doivent être mis en place par les agents d’accueil. Trois grandes actions font parties de leurs compétences : assurer une hygiène impeccable (axe n°1 – action n°3), proposer un accueil chaleureux et constant (axe n°1 – action n°3) et maîtriser et transmettre l’information (axe n°2). Deux groupes de travail réunissant l’ensemble de l’équipe accueil ont été mis en place pour travailler sur ces questions le 1er juin et le 14 juin 2010.

En ce qui concerne l’hygiène du centre, l’enquête de satisfaction a démontré que les usagers étaient en grande majorité satisfaits de l’entretien de la piscine. Néanmoins, certains sont partagés car l’entretien est pour eux inégal et car le premier pédiluve est parfois sale. C’est pourquoi les agents d’accueil doivent redoubler de vigilance. Un protocole a été mis en place afin de permettre de vider plus régulièrement le pédiluve. Pour l’accueil, les usagers sont très majoritairement satisfaits mais déplorent parfois une irrégularité. Il est vrai qu’il y a cinq agents différents à l’accueil, et de ce fait cinq personnalités différentes. Néanmoins les usagers attendent d’un équipement public une qualité constante de l’accueil. La maîtrise et la transmission de l’information sont les points les plus importants à améliorer pour le pôle accueil. Ces missions sont d’autant plus importantes que les tarifs vont être changés le 1er juillet 2010. Le rôle des agents d’accueil est de connaître parfaitement les nouveaux tarifs mais aussi de savoir comment les présenter aux usagers et de démontrer leurs avantages. En dehors de ce changement assez exceptionnel, il y a une lacune concernant les échanges d’informations au sein de l’équipe en particulier pour les animations. Des outils ont été mis en place pour permettre à toutes de connaître le fonctionnement des animations et leur mise en place cependant ces outils sont soit mal exploités soit inefficaces. Il faut donc susciter une réelle cohésion de l’équipe d’accueil et inciter chacune à s’impliquer dans le déroulement des animations. Dans un premier temps, il faudra mettre à disposition l’information, l’enregistrer puis la transmettre aux usagers. Les agents d’accueil devront parler des événements qui vont se dérouler à la piscine et surtout distribuer systématiquement les flyers de présentation aux usagers. Le jour de l’animation, il faudra poursuivre cette démarche en invitant tous les usagers se présentant à l’accueil à participer et faire plusieurs annonces au micro au moment du lancement de l’animation. Le succès d’un événement ne peut se faire sans cette méthode et sera doublement plus efficace avec l’implication des MNS autour des bassins.  

L’équipe MNS

On ne saurait dire combien le rôle des MNS est moteur dans un centre aquatique. La dynamique d’un tel équipement dépend totalement de leur implication et de la qualité de leur travail. À Aqua’val, il n’y a aucun manquement en ce sens. L’équipe est particulièrement soudée et les usagers ont pleinement conscience de la qualité de surveillance et des cours dispensés. Néanmoins, deux points de la stratégie ne peuvent être améliorés sans le concours des MNS. Le premier concerne les équipements ludiques (axe n°1 – action n°2) et le second est relatif aux animations (axe n°1 – action n°3). La piscine Aqua’val possède l’appellation centre aquatique. En ce sens, les usagers s’attendent à des dispositifs à bulles, à un jaccuzi voir même à un toboggan. Aqua’val possède certains de ces équipements. Cependant, quelques usagers se sont demandés pourquoi la banquette à bulles n’était pas actionnée. Le rôle des MNS est donc là, il faut exploiter davantage ces équipements ludiques. Pour le toboggan, il n’y en a pas en permanence néanmoins, deux toboggans mobiles sont proposés pour les activités et les animations. Le reste du temps, ils sont laissés sur le bord du bassin, ce qui a comme conséquence la frustration de certains usagers. La mise en place d’un toboggan sur le bassin a des répercussion en terme de sécurité car il nécessite la présence d’un MNS rien que sur cet équipement. Toute son attention est donc portée sur le toboggan au détriment de la surveillance générale. Néanmoins, en période tout public deux MNS sont chargés de la surveillance générale. Il pourrait donc être possible de mettre le toboggan a un créneau spécifique sous la surveillance d’un de ces maitres nageurs. Cette action doit être étudiée avec l’équipe des MNS. La seconde action concerne les animations. Pour venir en renfort de l’équipe d’accueil, les MNS doivent s’impliquer davantage en invitant les usagers à participer. Par ailleurs, certaines personnes ont réclamé plus d’animations et surtout de nouvelles animations. C’est pourquoi, il faut dès à présent s’interroger sur la création de nouveaux jeux.  

Le plan de communication

Dans son ouvrage Plan de communication : L’art de séduire ou de convaincre les autres, Bernard Daguenais définit le plan de communication ainsi : « Le plan de communication est l’outil qui fait le lien entre l’entreprise et ses publics. Dans la hiérarchie des plans, c’est le premier plan qui a pour mission de s’adresser à l’extérieur de l’entreprise, tous les autres servant à mettre en place les grandes orientations de l’entreprise.(...) Le plan de communication est donc l’interface entre les activités internes de l’entreprise et ses publics. De ce fait, pour faire un bon plan de communication, il faut se servir de tous les autres plans, en particulier du plan marketing. Il faut connaître les forces et les faiblesses du produit ou du service, son prix et son mode de distribution pour savoir quel élément est le plus attrayant pour le consommateur.(...) Le plan de communication va donc proposer des actions concrètes à réaliser pour accomplir les objectifs de l’entreprise. » Le plan de communication que nous allons réaliser est donc la suite logique de notre étude. Il est le résultat d’une longue étude préalable scindée en trois parties, état des lieux, diagnostic et stratégie. 

Objectifs

  • Informer
  • Faire connaître l’établissement
  • Attirer et fidéliser
  • Augmenter le nombre d’usagers
  • Mobiliser les relais externes et internes et les partenaires

Cibles

Plan-de-comm.jpg

Contraintes

  • Multiplicité des animations et complexité du calendrier
  • Territoire
  • Concurrence
  • Rapidité de l’information
  • Coût
  • Moyens (connaissance et temps)

Besoins recensés auprès du service

  • Augmenter la visibilité des actions de la piscine,
  • Accroître l'efficacité des supports pour atteindre cibles et objectifs,
  • Développer l'information aux usagers,
  • S'appuyer sur des supports de qualité (fond et forme),
  • Pouvoir s'appuyer sur des "relais" pour favoriser la collecte et la transmission d'informations,
  • Donner des priorités, notamment en terme d'informations à diffuser.

Les valeurs

  • Un service accessible à tous
  • Un service de proximité
  • Un service de qualité
  • Un service public

Intermédiaires privilégiés

  • Espaces-jeunes
  • Centres de loisirs
  • Scolaires (professeurs et élèves)
  • Inscrits aux activités 

Supports et actions de communication

Les supports transversaux et communs

Le magazine de la Vallée de Clisson

Le magazine est le premier outil de communication pour la piscine. Il sort quatre fois par an et est distribué dans les boites aux lettres des habitants de la CCVC. À chaque parution, un article au moins traite du sujet de la piscine. Certains numéros consacrent un article de fond avec un dossier spécial sur l’équipement.

Site Internet

Le site Internet représente un support complémentaire au magazine puisque c’est un outil très interractif et intuitif. La rapidité de l’information est telle qu’il est indispensable d’exploiter toutes les possibilités de ce site. Les contraintes de gestion d’un tel outil ne sont pas budgétaires, elles sont surtout humaines. Pour faire vivre le site en proposant des informations récentes et inédites, il faut assurer un travail régulier et constant.

Les supports dédiés à la piscine

Plaquette de présentation générale

La plaquette de la piscine est un dépliant généraliste qui reprend toutes les informations concernant l’équipement, les tarifs, les cours et l’emplacement. C’est un support destiné à un public très large.

Fiches activités

Les fiches activités sont réalisés et imprimés en interne. Ce sont des documents plus détaillés concernant chaque activité, avec comme information les objectifs, les tarifs, les horaires et les modalités d’inscription.

Plaquette Aqua’bébé

La plaquette Aqua’bébé est un document d’informations plus précis que les fiches activités. En effet, elle explique les bienfaits de l’activité pour le développement psychomoteur des bébés mais aussi le déroulement des séances et les précautions à prendre lors de l’activité.

Plaquette sauna

Comme la plaquette Aqua’bébé, la plaquette sauna est très précise. C’est un document très complet reprenant à la fois le réglement intérieur pour l’utilisation du sauna et le mode d’emploi.

Livrets scolaire Buldo

Les livrets Buldo sont destinés à un public ciblé, celui des scolaires. Il sert à sensibiliser les enfants aux bonnes pratiques à la piscine, en termes d’hygiène et de sécurité. Ce livret pédagogique permet également d’évaluer les progrès de l’enfant. C’est un outil très valorisant à la fois pour les enfants mais aussi pour l’image de la piscine auprès des parents.

Les objets promotionnels

Des objets promotionnels reprenant le logo Buldo ont été créés. Il s’agit de porte-clés avec jeton pour casier et d’autocollants Aqua’val. Cependant, ces supports promotionnels ne font pas encore partie d’un protocole de diffusion.

Affiches

Les affiches sont faites en interne. Elles sont réalisées dans le cadre d’animations ou d’événements. Elles sont diffusées dans la piscine ce qui est pour l’instant trop limité.

Ecran multimédia

Un écran plat va être disposé dans l’accueil afin d’informer les usagers des événements à venir. Ce nouvel outil de communication est un moyen supplémentaire et inédit pour la structure. Tout comme Internet, ses fonctionnalités permettront de renouveler régulièrement l’information et de proposer une mise à jour régulière. C’est un outil captivant pour le regard et donc très visible pour les usagers.

Supports comm1.jpg Supports comm2.jpg Supports comm3.jpg

Relations presse

En moyenne, un article par semaine parle de la piscine. Il s’agit le plus souvent de communiqués concernant les informations pratiques, horaires d’été, fermetures techniques, mais lors d’événements ponctuels à la piscine, les journalistes sont conviés et invités à rédiger un article plus approfondi. La création d’un calendrier est l’outil le plus simple et le plus fonctionnel à mettre en place pour maintenir constantes les relations avec la presse.

Evaluation

  • La revue de presse
  • La fréquentation de la picine, en tout public et en animation
  • La fréquentation du site Internet
  • Le nombre de nouveaux abonnés
  • Le rapport coût de la communication et recettes supplémentaires engendrées

Pistes à travailler

  • Bien diffuser l’information au sein des équipes et auprès des usagers
  • Vérifier la temporalité de l’information et des documents (à quel moment ils doivent être présentés, à quel moment ils doivent être retirés)
  • Accompagner et informer des mesures récentes (changements de tarifs, carte famille, sauna...)
  • Trouver une méthode de diffusion des objets promotionnels
  • Favoriser le tarif « promo » pendant les périodes creuses
  • Sensibiliser les usagers au sauna
  • Renforcer la politique d’animations en proposant un renouvellement régulier
  • Déterminer la zone de diffusion des informations (zone de chalandise, communes proches...)
  • S’appuyer sur des événements porteurs (Saint-Valentin, Montmartre à Clisson...) pour créer des événements et profiter de la médiatisation
  • Proposer une carte pratique au format carte de crédit avec comme informations les horaires et les tarifs de la piscine
  • Encourager l’utilisation du site Internet et de l’informatique en réduisant l’impression papier
  • Acquérir de nouveaux vêtements pour le personnel afin de favoriser leur visibilité auprès des usagers
  • Préparer les 10 ans d’Aqua’val

Budget

Budget comm.jpg